C’est avec beaucoup de tristesse et de déception que SOCAN accueille l’annulation des JUNOs 2020.

« Nous soutenons nos amis de la CARAS », a déclaré le chef de la direction de la SOCAN, Eric Baptiste. « La SOCAN avait très hâte de célébrer les réussites de nos quelque 250 membres créateurs et éditeurs de musique qui étaient impliqués de près ou de loin dans une mise en nomination, sans compter les nombreux autres qui devaient donner une prestation dans le cadre de l’événement. Nous espérons le retour, très bientôt, de jours meilleurs pour toute l’industrie canadienne de la musique. »

La SOCAN est l’un des nombreux commanditaires et supporteurs de la 49e édition des JUNO Awards et de la JUNO Week qui devaient avoir lieu à Saskatoon avant de devoir être annulés en raison de la situation provoquée par le COVID-19.

« Nous tenons à féliciter tous les membres SOCAN pour leurs succès ainsi que la CARAS pour les efforts extraordinaires que ses employés et sous-traitants ont accordés aux JUNOs 2020 », a poursuivi Baptiste. « Nous leur offrons toute l’aide dont ils pourraient avoir besoin pour traverser cette situation. L’industrie de la musique canadienne est véritablement une grande famille et il est important que nous nous serrions les coudes durant cette crise. »

La SOCAN étudie à l’heure actuelle les différentes options concernant son propre gala des Prix SOCAN à Toronto qui doit avoir lieu le 30 mars et elle demande à ses membres de lui faire part de leurs commentaires à ce sujet.



Les activités de la SOCAN se poursuivent malgré le COVID-19 :

Nous respectons les directives et travaillons avec nos employés, membres et visiteurs afin d’atténuer le risque de propagation du virus.

Bien que chaque situation soit unique et fluide, nous sommes préparés pour traverser une crise de ce type. Nous avons déjà suspendu tous les déplacements non essentiels, tenons nos réunions en ligne, et tous les employés travailleront de la maison dès le 16 mars.

Nous avons toutes les raisons de croire que nos opérations continueront de se dérouler sans problèmes. Nous vous tiendrons informés de tout nouveau développement.

Cette situation affecte toutes les personnes et toutes les organisations. La SOCAN a pris et prendra les mesures qui s’imposent afin que nos activités se poursuivent sans anicroche.

Nous vous souhaitons de demeurer en bonne santé pendant que nous traversons cette situation difficile tous ensemble.



La représentante A&R de la SOCAN Racquel Villagante a participé à la table ronde intitulée « Tune Up/The Bout », co-présentée par Women in Music Canada, dans le cadre d’un événement sur le thème de « Monetize Your Music » qui a été tenu le 5 mars 2020 dans la salle The Hideout, au centre-ville de Toronto.

Également parrainé par Music Ontario et Music Publishers Canada, l’événement comportait une table ronde d’experts en droit d’auteur ; une présentation faite par la Fédération canadienne des musiciens ; une brève période de réponses de représentants d’organisations de défense de droits aux questions individuelles de membres de l’assistance ; et un cocktail de clôture propice au réseautage direct.

L’événement a attiré plus de 100 personnes — surtout des artistes, des auteurs-compositeurs, des réalisateurs et des représentants de leur gérance. La table ronde était animée par Margaret McGuffin, de Music Publishers Canada, et des représentants de la SOCAN, d’ACTRA-RACS, de CONNECT Music Licensing, de la Fédération canadienne des musiciens, de la MROC (Musicians’ Rights Organization Canada) et de RÉ:SONNE ont pris la parole.

Les créatrices et créateurs de musique qui ont assisté à l’événement ont eu l’occasion de rencontrer des représentantes et représentants locaux d’organismes de perception de droits d’auteurs. Ils ont appris comment ces organisations perçoivent ces droits en leur nom lorsque leurs œuvres sont exécutées en public, reproduites et synchronisées, et comment elles les répartissent ensuite entre les auteurs. Ils ont également appris à s’assurer de déclarer adéquatement leurs œuvres à ces organisations et à collaborer avec elles afin de s’assurer d’être rémunérés convenablement pour l’utilisation de leur musique.