La CIMA (Canadian Independent Music Association) anime une série de tables rondes sur le racisme anti-Noir dans l’industrie musicale canadienne en partenariat avec ADVANCE, le nouveau collectif de l’industrie musicale Noire au Canada. La CIMA invite l’ensemble de ses pairs et des organismes de l’écosystème de l’industrie de la musique à soutenir l’initiative. Lancées, conçues et coordonnées de concert avec les piliers de la communauté du divertissement Ian Andre Espinet et David “Click” Cox, ces discussions mettront en évidence et feront entendre la voix d’un grand nombre de musiciennes et musiciens professionnels de race Noire œuvrant dans de vastes secteurs du divertissement musical.

Les échanges seront tous animés par des personnes de race Noire, et le public, les pairs et les organismes de l’industrie sont invités à participer à une réflexion collective sur les préjugés inconscients et les pratiques qui perpétuent le racisme anti-Noir au sein de l’industrie musicale. Ces débats sur le racisme systémique et systématique serviront à identifier les structures et les comportements qui l’encouragent, ce qui permettra de commencer à reconnaître, à confronter et à démanteler les structures et les pratiques racistes dans l’industrie.

Les tables rondes hebdomadaires « Breaking Down Racial Barriers » se déroulent sur Zoom à compter de 13 h 00 (HE) tous les mardis. La première a eu lieu le 4 août 2020, et les neuf suivantes porteront toutes sur des secteurs clés de l’industrie du divertissement et les obstacles auxquels les personnes de race Noire sont confrontées. Les thèmes et les solutions pratiques qui émergeront au fil des semaines feront l’objet d’un rapport intitulé Breaking Down Racial Barriers qui sera ensuite partagé avec les pairs de l’industrie, les organismes partenaires et la communauté au sens large, l’idée étant que le fruit de cette grande réflexion pourra permettre de réformer les politiques et les pratiques actuelles. Cliquez ici pour en savoir plus, et ici pour vous inscrire.



Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens célèbrera l’intronisation de trois chansons-thèmes télévisuelles co-écrites par Alan Thicke – Facts of Life, Diff’rent Strokes et Wheel of Fortune – dans le cadre d’une présentation qui sera diffusée à travers le Canada de 9 h 00 à 10 h 00 le vendredi 7 août 2020 à l’émission The Morning Show de Global.

Alan Thicke est surtout connu des amateurs de télé comme Jason Seaver, le personnage du père dans la comédie de situation Growing Pains, mais il a également remporté beaucoup de succès ailleurs qu’au petit écran, notamment comme auteur-compositeur de certaines des chansons-thèmes les plus mémorables de l’histoire de la télévision. En fait, on lui doit plus d’une quarantaine de thèmes musicaux pour la télévision. Il a composé les paroles et la musique de Wheel of Fortune à titre individuel, et co-écrit les deux autres chansons-thèmes, Facts of Life et Diff’rent Strokes, en collaboration avec son épouse Gloria Loring et le réalisateur de télévision Al Burton.

C’est de fils d’Alan Thicke, l’auteur-compositeur titulaire de plusieurs titres de platine Robin Thicke, surtout connu pour « Blurred Lines », qui a réagi à l’honneur qui était rendu à son père. « La famille Thicke est honorée d’accepter cet hommage au nom de mon père », a-t-il expliqué. « Papa était fier d’être canadien, et bien qu’il se soit surtout fait connaître comme comédien, animateur et philanthrope, au fond de lui-même, il a toujours voulu être Gordon Lightfoot ou Bruce Springsteen. » Il ajoute : « Il est absolument certain qu’Alan aurait considéré l’intronisation de trois de ses chansons au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens comme une des plus fières réalisations de sa vie. Nous sommes convaincus qu’il est en train de faire jouer son catalogue à tous ses amis au ciel au moment où on se parle. Nous t’aimons, Alan Thicke, et tu nous manques. »

« Les trois chansons-thèmes iconiques qui seront intronisées au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens remontent aux beaux jours de la télévision des années 1980, époque où les comédies de situation et les émissions de jeux rassemblaient jeunes et vieux au salon devant le téléviseur », a rappelé Vanessa Thomas, directrice générale du PACC. « Alan Thicke avait le don de créer des chansons accrocheuses et mémorables qui plaisaient à un public de masse tout en représentant concisément l’essence d’une émission. Chaque chanson est devenue aussi populaire que l’émission dont elle était l’emblème et que les comédiens et comédiennes qui en étaient les vedettes. »

Alan Thicke a raconté lui-même ce que c’était que de composer des chansons-thèmes durant les beaux jours de la télévision : « Le défi était de taille : tu as 24 secondes pour créer quelque chose d’accrocheur et de mémorable qui exprime la vraie nature de l’émission à une personne qui la regarderait pour la première fois. Et il fallait le faire avec un texte percutant et un petit air entraînant – c’était un défi intéressant. »

Après l’intronisation virtuelle des chansons de Thicke, les amateurs de musique canadienne pourront visiter les expositions permanentes qui sont consacrées aux intronisés du PACC au Centre National de Musique, lequel est situé au Studio Bell à Calgary. Le Centre National de Musique, qui est le foyer physique du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, continuera d’honorer et de conserver l’héritage des nouveaux intronisés au moyen d’expositions qui renferment des rappels historiques, des artéfacts exclusifs et des objets souvenirs uniques.



Les amateurs de musique ont parlé ! « Maintenant ou jamais », écrite par Félix Dyotte, interprétée par Evelyne Brochu, a remporté la 15e édition du Prix de la chanson SOCAN, le prix le plus prestigieux pour la création musicale émergente dont le gagnant est choisi par un vote du public.

Les amateurs de musique francophone de partout au Canada ont voté du 16 au 30 juillet pour les 10 chansons finalistes, d’abord sélectionnées par un panel d’experts en musique.

En plus du prestige qui vient avec la victoire, Félix Dyotte recevra une bourse de 5000 $, un clavier Yamaha et une carte-cadeau d’une valeur de 500 $ de Long & McQuade.

De plus, pour la première fois dans l’histoire du Prix de la chanson SOCAN, les créateurs-trices de chacune des neuf autres chansons finalistes reçoivent une bourse de 500$.

Avec autant de chansons fantastiques, à un moment où les créateurs de musique ont été durement touchés par les effets de la COVID-19, la SOCAN a décidé de remettre des prix en argent à tous les créateurs des chansons finalistes, apportant un soulagement opportun à plusieurs des auteurs-compositeurs émergents francophones parmi les plus talentueux du Canada.

« Quel plaisir de recevoir cette reconnaissance en une période d’incertitude où les artistes ne communiquent pas autant avec leur public qu’ils le voudraient », a réagi Félix Dyotte. « La tournée prévue pour promouvoir cette chanson ayant été reportée, ça fait du bien de réaliser qu’elle voyage quand même et qu’elle touche les gens. Personne n’aurait mieux pu porter l’esprit de cette chanson qu’Evelyne, c’est donc également en son nom que je vous dis merci! »

« Maintenant ou jamais » est une chanson sublime et Félix Dyotte possède un incroyable talent d’écriture et de composition qui mérite d’être récompensé », a déclaré Jennifer Brown, chef de la direction par intérim de la SOCAN. « Le Prix de la chanson SOCAN vise à identifier et à célébrer les créateurs émergents de musique au Canada et les nommés pour l’édition 2020 en témoignent. Cette année, nous sommes ravis de pouvoir récompenser financièrement l’excellence des 10 chansons finalistes. »

Catherine Genest, journaliste culturelle indépendante est l’une des 15 panélistes qui avaient soumis la chanson de Félix Dyotte durant le processus de sélection. Pour elle, cette chanson avait tout ce qu’il fallait pour remporter la faveur populaire : « Avec Maintenant ou jamais, Félix Dyotte capture l’essence de la personnalité de l’interprète Evelyne Brochu. Des paroles d’une improbable douceur qui évoquent la fraîcheur de la menthe et l’ivresse d’un amour d’été prometteur. »

Le Prix de la chanson SOCAN est le seul prix majeur pour les auteurs-compositeurs émergents au Canada où ce sont les amateurs de musique qui choisissent le gagnant. Dix chansons exceptionnelles créées par des auteurs-compositeurs en émergence au cours de l’année précédente sont sélectionnées par un panel d’experts respectés de l’industrie. Le grand public est ensuite invité à voter quotidiennement pendant deux semaines afin de choisir le gagnant.

La SOCAN ne joue aucun rôle dans la sélection des finalistes et du gagnant, outre le fait de s’assurer que tous les finalistes sont membres de l’organisation. Un volet anglophone du concours, le SOCAN Songwriting Prize, a également lieu en parallèle.

La chanson gagnante du volet anglophone, le SOCAN Songwriting Prize, est « The Spark » écrite et interprétée par William Prince.

Les 9 autres finalistes de cette année pour le Prix de la chanson SOCAN étaient :

  • « Attends-moi pas » — écrite par Vincent Roberge et Félix Petit, interprétée par Les Louanges et éditée par Éditions Bonsound.
  • « Aujourd’hui » — écrite par Alexandre Beauregard, Daphné Brissette, Guillaume Chiasson, Mélissa Fortin et Étienne Côté, interprétée par Bon Enfant et éditée par Ambiances Ambigües et David Murphy et Cie.
  • « Cadran solaire » — écrite par Justin Boisclair, Thibault de Castelbajac, Benjamin Duplantie-Grenier, Thomas Thivierge-Gauthier, Maxime de Castelbajac, Clément Langlois-Légaré, interprétée par LaF et éditée par Disques 7ième Ciel.
  • « Chaleur 10 » — écrite et interprétée par Mat Vezio.
  • « Coton ouaté » — écrite par Christian-Adam Gilbert et Mathieu Lafontaine, interprétée par Bleu Jeans Bleu et éditée par Chalet Musique SENC.
  • « Instant Zéro » — écrite par Laurence-Anne C. Gagné, interprétée par Laurence-Anne et éditée par Ambiances Ambigües et David Murphy et Cie.
  • « La fin du monde à tous les jours » — écrite par Lou-Adriane Cassidy et Stéphanie Boulay, interprétée par Lou-Adriane Cassidy et éditée par Éditions Dare To Care.
  • « Topographe » — écrite par Julien Bakvis, Jonathan Robert, Julian Perreault et Dominic Berthiaume et interprétée par Corridor.
  • « Zay Zay » — écrite par Léo Fougères et Tom St-Laurent, interprétée par FouKi et éditée par Disques 7ième Ciel.

Le gagnant de l’édition 2019 du Prix de la chanson SOCAN était Tizzo pour sa pièce « On fouette » écrite par Teddy Laguerre, Shawn Volcy, Marc Casseus et Vladimi Methelus. Vous trouverez une liste des gagnants des éditions précédentes sur le site web du Prix de la chanson SOCAN.