Souldia a beau être un vétéran de la scène rap québécoise, on ne crée pas un dixième album avec la même approche que le premier. Il faut éviter de se répéter tout en conservant intacte sa passion pour la création. Un défi relevé avec brio par Souldia sur son album Dixque d’art, son dixième opus qui a lui a valu le Félix de l’Album de l’année – Rap lors du Premier Gala de l’ADISQ présenté au MTELUS le 2 novembre. Nous nous sommes entretenus avec Souldia après sa victoire, lui qui était également monté sur la scène du Club Soda, plus tôt en journée, dans le cadre du Gala de l’industrie, pour célébrer avec l’équipe de l’émission de compétition rap La fin des faibles, récipiendaire du Félix de l’Émission de l’année – Musique. 



Le dimanche 6 novembre, au gala télévisé de l’ADISQ, à Montréal, le membre SOCAN Hubert Lenoir a continué sur sa lancée en remportant le prestigieux trophée de l’Auteur-compositeur de l’année ainsi que le Félix de l’Interprête masculin de l’année et celui du Rayonnement international, présenté par la SOCAN. Ces trois prix s’ajoutant aux quatre remportés lors du Premier Gala et du Gala de l’industrie pour un total de 7.  

Dans la catégorie Révélation de l’année, la compétition était forte et c’est Ariane Roy qui est repartie avec la statuette. Nous l’avons rencontrée à sa sortie de scène pour recueillir ses premières impressions et discuter avec elle de l’effervescente scène musicale de la ville de Québec.  

Le Félix de la Chanson de l’année est allé à FouKi et Jay Scøtt pour Copilote (coécrite coécrit par Pier-Luc Papineau, Léo Fougères, Adel Kazi Aoual, Clément Langlois-Légaré, Tom St-Laurent et est édité par Disques 7ième Ciel), alors que celui du Groupe ou duo de l’année a été raflé par la formation Salebarbes devant des pointures comme Les Trois Accords, Les Cowboys Fringants, Bon Enfant et 2Frères. Les Cowboys Fringants n’ont pas été en reste puisqu’ils l’ont remporté dans la catégorie Album de l’année – Succès populaire avec la bande sonore originale du film L’Amérique pleure.   

De son côté, Klô Plegag, une habituée du Gala de l’ADISQ, a vu son spectacle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs être récompensé du Félix du Spectacle de l’année, alors que Roxane Bruneau a continué sur sa lancée, elle qui a été sacrée Interprète féminine pour une deuxième année de suite. 

 Enfin, c’est l’artiste atikamekw Laura Niquay qui a remporté le Félix de l’Artiste autochtone de l’année, elle qui avait déjà obtenu Prix de l’auteur-compositeur autochtone TD de la Fondation SOCAN en juillet dernier 

La soirée de remise de trophées a également donné lieu à plusieurs très belles performances de la part des membres SOCAN Cœur de pirate, Patrice Michaud et le Quatuor esca; Bruno Pelletier et Mario Pelchat, en duo pour la première fois, pour célébrer leurs 40 ans de carrière;  les artistes en nominations dans la catégorie « Révélation de l’année » Étienne Coppée, Natasha Kanapé, La Zarra, Ariane Roy et Jay Scøtt; Lisa LeBlanc et Édith Butler; Naya Ali et Sarahmée; Corneille; Émile Bilodeau, Samian, Laura Niquay et Claude McKenzie et pour terminer la soirée, une flamboyante performance d’Hubert Lenoir. 

Pour la liste complète de tous les gagnants des Galas de l’ADISQ, visitez le site web 

Et restez à l’affût de nos entrevues réalisée en coulisses du Premier Gala et du Gala de l’ADISQ dans les prochains jours. 

 



La membre SOCAN Lisa LeBlanc a toujours su transformer le négatif en positif. Et c’est justement dans un contexte d’adversité pandémique qu’est né son album Chiac Disco, véritable rayon de soleil musical qui lui a permis de mettre la main sur le Félix dans la catégorie de l’Album de l’année – Pop, lors du Premier Gala qui avait lieu le 2 novembre, au MTELUS. Un album qui a été conçu dans le plaisir et dans la collaboration (une première expérience de coécriture pour Lisa) et qui a trouvé un écho plus que positif auprès de son public et qui lui a même permis de se retrouver sur la courte liste du Prix de musique Polaris.   Nous nous sommes entretenus avec elle en coulisses du Premier Gala de l’ADISQ .