On a eu droit à un Gala de l’ADISQ inédit en cette période pandémique. Pas de Place des arts bondée cette année, mesures sanitaires obligent. L’animateur Louis-José Houde se déplaçait plutôt du studio 42 au studio 43 de Radio-Canada pour remettre les 12 Félix attribués hier soir devant des parterres clairsemés, réservés aux seul(e)s nommé(e)s. Les Cowboys Fringants ont continué sur leur lancée du Premier Gala en remportant les Félix de Chanson de l’année (pour L’Amérique pleure) et de Groupe de l’année, ce qui a fait gonfler leur récolte 2020 à 5 trophées, une première depuis les 5 Félix de Jean Leloup en 2015.

De son côté, le membre SOCAN Louis-Jean Cormier a lui aussi réussi un doublée en mettant la main sur le Félix de L’Album adulte contemporain pour Quand la nuit tombe, et celui, prestigieux, de l’Auteur ou compositeur de l’année, qu’il partage avec ses collaborateurs Daniel Beaumont, Alan Côté et David Goudreault. Nous l’avons interrogé au lendemain du gala, alors qu’il prenait une pause en plein travail de création en studio.

Parmi les autres récipiendaires, soulignons le Félix d’Interprète féminine de l’année à Alexandra Stréliski, une première dans l’histoire de l’ADISQ pour une artiste instrumentale. Celui de la Révélation de l’année à Eli Rose, qui n’a pas manqué de souligner l’importance qu’a eue pour elle sa participation au camp d’écriture Kenekt Québec de la SOCAN en 2016, alors qu’elle pensait arrêter la musique. L’infatigable Robert Charlebois, lui, n’a jamais arrêté et il a mis la main sur le Félix du Spectacle de l’année pour Robert en CharleboisScope. L’Album de l’année – Pop a été remis à Marc Dupré (pour Rien ne se perd), le Rap est revenu à KNLO (pour Sainte-Foy) et Jean Leloup a reçu le trophée de l’Album Folk (pour L’étrange pays).

Enfin, Émile Bilodeau s’est vu remettre le Félix de l’Interprète masculin de l’année et Élisapie a remporté le deuxième Félix de l’Artiste autochtone de l’année, après Florent Vollant l’année dernière.

La soirée de remise de trophées a également donné lieu à plusieurs très belles performances de la part des membres SOCAN 2Frères, Anachnid, Bleu Jeans Bleu, Eli Rose, Evelyne Brochu, Flore Laurentienne, Isabelle Boulay, KNLO, Les Cowboys Fringants, Louis-Jean Cormier, Marc Dupré, Marie-Pierre Arthur, Matt Holubowski, Naya Ali et Pierre Lapointe.

Pour la liste complète de tous les gagnants des Galas de l’ADISQ, visitez le site web.



Valence, Vincent DufourC’est lundi dernier, au Lion d’Or, à Montréal, au terme d’un parcours semé d’embuches (pandémie oblige) que la grande finale en ligne de la 24e édition du concours Les Francouvertes a enfin couronné son vainqueur presque six mois plus tard qu’à l’habitude. C’est l’auteur-compositeur-interprète de Québec Valence qui est reparti avec les honneurs, la bourse SiriusXM de 10 000$ et une myriade d’autres prix. Le projet de Vincent Dufour, une pop aux accents rétro kitsch souvent très dansante, s’est également mérité la bourse Paroles et Musique de 1 000 $ offerte par la SOCAN, accompagnée d’une résidence d’écriture à la maison SOCAN à Paris ou à Nashville.

La deuxième position est revenue à Narcisse, également de Québec, et sa proposition audacieuse autant musicalement que visuellement, alors que l’auteure-compositrice-interprète Ariane Roy (aussi de Québec) est arrivée troisième au terme de la compilation des votes du jury de l’industrie (dont faisait partie le responsable A&R de la SOCAN Widney Bonfils) et du public, invités à voter en ligne dans le confort de leur foyer.

La soirée avait débuté par une prestation conjointe étonnante mettait en vedette les deux porte-paroles de l’événement Laurence Nerbonne et Émile Bilodeau.

Pour la longue liste des différents prix remis aux finalistes de l’édition 2019, consultez le site web des Francouvertes.

La finale des Francouvertes était retransmise en ligne, mais vous pourrez réentendre l’intégrale de la soirée en diffusion spéciale sur al chaine Influence Franco – SiriusXM 174 le mercredi 11 novembre, à midi (rediffusion le vendredi 13 novembre, à 18 h).

La SOCAN félicite chaleureusement Valence pour cette victoire importante dans sa jeune carrière.



La SOCAN annonce que son chef des services aux membres et du développement des affaires, Michael McCarty, quittera ses fonctions en date du 30 novembre 2020. Il agira ensuite comme consultant pour l’organisation jusqu’à la fin du mois d’avril 2021 afin d’assurer une transition en douceur de la structure de sa division à son futur remplaçant.

« Nous remercions Michael McCarty de son leadership, de sa créativité et de son dévouement envers nos membres tout au long des sept dernières années », a déclaré Jennifer Brown, chef de la direction par intérim de la SOCAN. « Durant cette période, il a transformé notre division des services aux membres et sa stratégie en plus de bâtir un des effectifs de membres les plus solides de notre industrie et il a contribué à transformer notre culture d’entreprise pour en faire ce qu’elle est aujourd’hui, une culture optimiste et avant-gardiste qui est au service des créateurs et éditeurs de musique du Canada et de partout à travers le monde. »

La carrière de McCarty dans l’industrie de la musique dure depuis 40 ans. Avant de devenir le chef des services aux membres et du développement des affaires de la SOCAN en 2013, il a été président de EMI Music Publishing Canada pendant 17 ans et il a siégé au conseil d’administration de la SOCAN pendant de nombreuses années.

« L’un des plus grands bonheurs dans mon travail était d’être entouré d’une solide équipe de gens dédiés à la même cause – servir nos membres », a déclaré McCarty. « Je serais éternellement fier de tout ce que nous avons accompli et du chemin que nous avons parcouru ensemble pour améliorer le recrutement, la rétention et le rapatriement de nos membres ainsi que pour revigorer la culture et les affaires de la SOCAN. Je remercie tous les employés de la SOCAN pour leur soutien, leurs conseils et leur aide dans l’atteinte de notre mandat. »

En 2019, Michael McCarty a été intronisé au Canadian Music & Broadcast Industry Hall of Fame — le panthéon de l’industrie de la musique et de la radiodiffusion.