La SOCAN a présenté son atelier « Cooking Beats » mettant en vedette le « beat maker » et « producer » Hagler dans le cadre de l’édition 2019 d’IMSTA FESTA, une conférence musicale gratuite d’un jour commanditée par la SOCAN qui se tenait cette année dans l’édifice Rogers Communications de l’université Ryerson le samedi 12 octobre.

Le premier placement majeur de Hagler a été une pièce sur le troisième album de Drake, Nothing Was The Same. En plus de son travail avec Drake, Hagler a également collaboré avec Chris Brown, A$AP Ferg, Teyana Taylor, Ty Dolla $ign, Vince Staples, et plusieurs autres artistes.

Une foule de jeunes « beat makers », « producers », artistes et autres joueurs de l’industrie ont investi la salle de conférence pour assister à l’atelier animé par le représentant A&R de la SOCAN Aidan D’Aoust. L’invité d’honneur s’est surtout concentré sur son approche authentique du « beat making ». Il affirme ne pas suivre de règles ou de stratégies et suivre plutôt ses émotions et son inspiration. Il a également abordé la question de resoumettre ses « beats » aux producteurs et la simplification de son processus créatif. Il a déconstruit la pièce « Trophies » de Drake afin d’expliquer certaines de ses techniques aux membres de l’auditoire.

Parmi les membres SOCAN présents à l’atelier on retrouvait notamment la gagnante du Prix de musique Polaris 2019 Haviah Mighty et Vivian Barclay qui siège au conseil d’administration de la SOCAN en plus d’être directrice générale de Warner Chappell Music Canada Ltd. Outre Aidan D’ Aoust, Olivia Cummings et Saba Seyedi représentaient également la SOCAN.

L’événement fut également l’occasion, pour les participants à l’édition 2019 d’IMSTA FESTA, de nombreux autres panels, kiosques, démonstrations et classes de maître.



Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens a procédé à l’intronisation de la chanson « Aimons-nous » coécrite par Yvon Deschamps et le regretté Jacques Perron, le 15 octobre, à Montréal, lors de l’inauguration du pavillon Palestre Nationale de l’Association sportive et communautaire du Centre-Sud, auquel Yvon Deschamps est associé par le biais de sa fondation. Il a bien voulu accorder une entrevue à la SOCAN dans laquelle il raconte, entre autres, la genèse de cette chanson marquante, véritable hymne à l’amour qui a traversé les décennies.



Fanny Bloom

Fanny Bloom (Photo : L.M. Chabot)

Depuis maintenant 26 ans, la SACEF, la Société pour l’avancement de la chanson d’expression française, déploie énormément d’effort afin de valoriser la relève musicale. Pour cette nouvelle édition, la SACEF a confié à Fanny Bloom le soin de créer la chanson à chanter qui doit être interprétée par tous les interprètes prenant part au concours dans le cadre du prix Hydro-Québec de la chanson à chanter 2020.

La période d’inscription est en cours et vous avez jusqu’au 1er novembre pour le faire. Le concours Ma première Place des Arts  offre à ceux et celles qui y participent la chance de recevoir du mentorat personnalisé, de se produire en spectacle à la salle Claude-Léveillée de la Place des Arts, de vivre une véritable expérience télévisuelle, de recevoir des commentaires sur son travail, de s’offrir une vitrine promotionnelle, de participer à des ateliers de formation avec des professionnels de l’industrie, de réseauter avec les intervenants du milieu et des artistes renommés en plus de se mériter plusieurs prix et bourses contribuant à la mise en place d’une carrière.

Nous vous invitons à vous rendre sur le site web de Ma première Place des Arts pour connaître tous les détails du concours ou pour simplement en apprendre davantage sur le merveilleux travail de la SACEF.