L’analyse des données – le processus de l’examen des données afin de tirer des conclusions au sujet de l’information qu’elles contiennent – est utilisée dans pratiquement tous les secteurs industriels, et l’industrie de la musique n’y fait pas exception.

Les services de diffusion en continu de musique comme Spotify, Apple Music et Amazon ont été la locomotive de l’explosion mondiale de la consommation de musique. Ces plateformes sont également d’immenses génératrices de données pour les maisons de disque, distributeurs, imprésarios, créateurs et éditeurs de musique, ce qui, à son tour, a engendré de nouveaux défis au chapitre de l’agrégation et de la gestion de ces données. En parallèle, il y a eu une migration du calcul des ventes de musique vers le calcul de la consommation de musique, ce qui permet aux artistes de mieux comprendre comment retenir et accroître leurs auditoires.

La SOCAN a saisi l’importance d’utiliser la puissance de ces données de manière stratégique et les opportunités que créent l’agrégation, la validation et, en fin de compte, la visualisation de ces données. C’est pour cela que la SOCAN a récemment donné à Michael King la responsabilité de diriger l’analyse des données à la grandeur de la SOCAN et de ses entreprises affiliées.

King a donc mis sur pied le Bureau de la gouvernance des données dont la responsabilité est de faire évoluer nos capacités en analyse de données, incluant la gestion, la livraison, la gouvernance, l’intendance et le contrôle de la qualité des données.

Des comités de direction et de travail seront également mis sur pied afin de prendre des décisions stratégiques et tactiques, et le Bureau de gouvernance des données travaillera en étroite collaboration avec nos équipes des affaires juridiques et des TI ainsi qu’avec les autres divisions essentielles de la SOCAN ; services aux membres, licences et répartitions. Le Bureau sera d’abord constitué d’une équipe restreinte d’ingénieurs de données dédiés à l’évolution de la veille stratégique et des capacités d’analyse de données à la grandeur de la SOCAN.

Selon Michael King, « l’avenir de la SOCAN passe par notre capacité à nous adapter et à collaborer afin de tirer un maximum de bénéfices de la puissance des données grâce au Bureau de gouvernance des données. Nous devons sans cesse examiner notre manière de travailler afin d’identifier des façons toujours plus innovantes d’offrir nos services à nos membres et à nos clients partout à travers le monde. Nous ne pouvons plus nous permettre d’offrir nos services de la même manière que nous l’avons toujours fait ; nous dévons évoluer de manière dynamique en exploitant la puissance des données. »

Nous vous tiendrons informés des futurs développements au Bureau de gouvernance des données de la SOCAN, un outil de plus vers notre mission d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dans cette entrevue, Michel Rivard, créateur de « La Complainte du phoque en Alaska », prix Empreinte culturelle au Gala de la SOCAN du 2 octobre prochain, raconte comment il a été inspiré pour l’écriture de cette chanson-monument, enregistrée par Beau Dommage, groupe intronisé en 2017 au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. Cette œuvre, qui a laissé une empreinte profonde et indélébile ici comme à l’étranger, était pourtant l’une des toutes premières écrites par Michel Rivard en 1974. Depuis maintenant plus de 40 ans, cette pièce a fait son chemin jusqu’aux cœurs de milliers de Québécois et Québécoise, mais aussi dans toute la francophonie.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Loud, Hubert Lenoir, King Melrose, Patrick Norman et Jean-Olivier Bégin, sont tous récipiendaires d’au moins un prix lors de notre prochain Gala de la SOCAN. De passage dans nos bureaux, nous leur avons demandé de nous parler de ce que la chanson récipiendaire du prix Empreinte Culturelle de cette année évoque pour eux.

Le 2 octobre prochain, à La Tohu, à Montréal, « La Complainte du phoque en Alaska », écrite par Michel Rivard et interprétée par Beau Dommage, recevra le prix Empreinte Culturelle, ce prix est remis à une chanson qui a marqué l’imaginaire collectif et qui a su perdurer à travers les années.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *