Dans cette entrevue vidéo accordée à la SOCAN, Wesli — finaliste dans la catégorie de l’album de musique du monde de l’année pour Rapadou Kreyol — nous parle de la création de son album, de l’hybridation de musique traditionnelle haïtienne à des méthodes de production contemporaines et de son processus d’écriture.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Flashback : en juillet 2018, l’auteur-compositeur-interprète et membre SOCAN Jason Bajada écrit un statut Facebook qui fait tellement réagir qu’il accepte l’invitation du magazine Urbania d’écrire un texte pour élaborer davantage. Le sujet de ce texte coup-de-poing? Les gens qui parlent sans cesse pendant les concerts de musique et qui empoisonnent la qualité d’écoute des autres spectateurs venus pour écouter le concert et non pour entendre ces « spectateurs toxiques » raconter leur dernier voyage à Cuba…

Mais les spectateurs ne sont pas les seuls à faire les frais de ce manque de civisme de plus en plus répandus dans les spectacles. Les artistes eux-mêmes doivent parfois intervenir et les diffuseurs de spectacles se retrouvent malgré eux à devoir jouer les surveillants d’école. Bref, un sujet tout désigné pour une table ronde qui a fait jaser (mais dans le bon sens du terme…) lors de ses deux présentations dans le cadre du forum de l’événement RIDEAU qui se déroulait à Québec, le 18 février dernier.

Pour discuter de l’état des lieux et tenter d’apporter des pistes de solutions, la chef des affaires du Québec Geneviève Côté a proposé d’animer cette table ronde aux côtés de Jason Bajada et Jean-Sébastien Martin, directeur du Centre culturel de Joliette.

Plusieurs pistes de solutions ont été exposées pour ce problème à géométrie variable. Si l’intervention directe auprès des spectateurs délinquants est une option valable, il y a des risques de provoquer une certaine frustration qui peut rendre l’intervention délicate, comme l’expliquait Jean-Sébastien. La disposition de la salle (cabaret, à l’italienne, debout) peut aussi jouer un rôle dissuasif en minimisant les occasions de parler fort à son voisin. Doit-on prévoir un espace lounge en retrait de la salle pour inviter les gens à continuer leurs conversations à l’écart? Aménager les bars à l’extérieur de la salle? Ou utiliser plutôt l’humour et la sensibilisation par le biais de messages diffusés avant ou durant les spectacles comme le préconise Jason Bajada? Et l’expulsion comme recours ultime est-elle une intervention souhaitable?

Le rédacteur en chef du magazine P&M Eric Parazelli était sur place pour recueillir les impressions des trois intervenants de la table ronde après leurs présentations :


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Dans cette vidéo accordée à la SOCAN, le duo jeunesse Splash’N Boots — dont c’est la sixième mise en nomination pour le JUNO de l’Album jeunesse de l’année, cette fois-ci pour You, Me and the Sea — nous parle de leur réaction à cette mise en nomination, ainsi que de la cocréation de l’album en compagnie de Alan Doyle, l’ex-membre de Great Big Sea.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *