Les 28 et 29 septembre, dans le cadre de l’édition 2022 du festival-conférence BreakOut West qui avait lieu à Calgary, la SOCAN Song House a été l’occasion pour 12 membres de peaufiner l’art d’écrire une chanson. Cette activité présentée au Studio Bell, qui héberge le Centre national de musique, était organisée et animée par le responsable des relations créatives de la SOCAN Houtan Hodania. Home of National Music Centre in Calgary.

Les participants, tous de l’Ouest canadien, étaient :

  • Olivia Street
  • Brayden Bell
  • Mauvey
  • Cassidy Mann
  • Victor Adeolu Oriola
  • Amelie Patterson
  • Mustafa Fadl El Mola
  • Dee Landsberg
  • Camille Brereton
  • Jared Daniel
  • Michaela Slinger
  • NIMKISH
SOCAN at BreakOut West 2022

De gauche à droite : Houtan Hodania, Holly Hudson, Charlie Wall-Andrews, Fraser Turnbull

Lors de la première journée de l’événement, ils ont tous présenté une chanson inachevée afin de recevoir des conseils personnalisés. Ils ont ensuite retravaillé leurs chansons avant de revenir les présenter au groupe. Lors de la deuxième journée, ils ont été réunis en équipes de deux afin de collaborer à la création d’une nouvelle chanson qui combinait leurs styles et leurs forces respectives. Lors de la séance d’écoute finale, les éditeurs de musique Kim Temple (High Priestess Publishing) et Vince Degiorgio (CYMBA Music Publishing) ont écouté leurs chansons terminées. Chacun des 12 participants est ressorti de cette expérience avec de nouveaux contacts, de nouvelles chansons, et une meilleure compréhension de ce qui fait d’une chanson un « hit ».

Au cours de la conférence qui avait lieu à l’hôtel Calgary Marriott Downtown, Houtan Hodania a également participé à un atelier intitulé « The Business of Songwriting », tandis que lui et le conseiller juridique de la SOCAN, Fraser Turnbull, ont tous deux pris part à un autre atelier intitulé « Rights and Royalties Revisited ». La directrice générale de la Fondation SOCAN, Charlie Wall-Andrews, a animé un panel intitulé « Data to Dollars: Data Analytics for Artists », tandis que la coordinatrice des programmes et du développement de la Fondation, Holly Hudson, a dirigé l’atelier destiné aux femmes créatrices de musique « Pop Up Equity X Production » de trois jours en plus de participer au panel « Meet the Funders ».

Plus de 585 personnes, incluant des délégués de 15 pays, ont participé aux divers événements présentés dans le cadre de BreakOut West. Au total, ce sont 135 conférenciers qui ont participé à plus de 50 présentations, sans parler de plus de 950 tête-à-tête. Les participants ont pu prendre part à de nombreux événements de réseautage, nouer des contacts précieux et établir des opportunités commerciales clés.



Nickelback est le 11e groupe ayant les meilleurs chiffres de ventes de tous les temps. Ils sont également le deuxième groupe non américain le plus vendu aux États-Unis, derrière les Beatles. Depuis ses débuts en 1995, le groupe a vendu plus de 50 millions d’albums. Lors d’un bref entretien avec la SOCAN, Chad Kroeger et Ryan Peake, tous deux membres de la SOCAN, offrent aux jeunes auteurs-compositeurs-interprètes leur perspective sur les commentaires reçus des réseaux sociaux grâce à la sagesse qu’ils ont accumulée au fil de nombreuses années d’expérience.



Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) a annoncé les intronisés Ralph Cole, Paul Hoffert, Bob McBride et Skip Prokop – les auteurs-compositeurs et membres de l’un des groupes les plus emblématiques du Canada, Lighthouse – honorés à l’occasion de l’édition 2022 des SOCAN Awards.

La musique de Lighthouse, une fusion jazz-rock-classique déjantée et entraînante, a pris l’Amérique du Nord d’assaut dès ses débuts en mai 1969 au Rock Pile de Toronto. Le groupe éclectique de musiciens comprenait les cofondateurs Prokop, qui était membre du groupe de rock psychédélique The Paupers, et Hoffert, qui était un pianiste de jazz de formation classique et un compositeur pour le cinéma et le théâtre. Avec d’autres membres, dont Ralph Cole, un virtuose de la guitare, Lighthouse sera le creuset où leurs divers antécédents musicaux s’uniraient pour former un nouveau groupe et un nouveau son. McBride, qui a étudié le chant avec Johnny Matthis et fait des tournées avec Ronnie Hawkins, rejoindra Lighthouse en 1970 en tant que chanteur principal.

Cinquante ans plus tard, leur répertoire de chansons à succès comme « Sunny Days », « One Fine Morning », « Pretty Lady », « Take it Slow (Out in the Country) », et « Hats Off (to the Stranger) » permet à Lighthouse de prendre une place bien méritée dans l’histoire de la musique canadienne grâce à l’intronisation de Cole, Hoffert, McBride et Prokop lors de l’hommage qui leur sera rendu aux SOCAN Awards 2022 à Toronto, où le groupe a vu le jour. Anthem Entertainment est le partenaire présentateur de l’intronisation de Lighthouse.

« La contribution musicale de Lighthouse est immense. Couvrant plus de 5 décennies, et créant toujours des œuvres extraordinaires, nous sommes fiers de représenter la musique de Lighthouse en tant qu’éditeur et maison de disques. Nous sommes très enthousiastes quant à l’avenir. Félicitations à tous les membres de ce groupe emblématique : Lighthouse vous êtes toujours un phare brillant du jazz-rock fusion classique et le demeurerez pendant encore longtemps », a déclaré Helen Murphy, chef de la direction d’Anthem Entertainment.

« Lighthouse est l’apogée du mouvement de libération musicale issu de la scène musicale de Yorkville à la fin des années 60. Ils sont devenus un groupe de 13 membres, du jamais vu à l’époque, et n’ont pas eu peur de fusionner différentes influences musicales dans leurs compositions et de prendre des risques comme intégrer des instruments classiques comme la flûte et le trombone à leurs compositions rock », a déclaré Nick Fedor, directeur du PACC.   « Leur musique est à l’image de la mosaïque canadienne ; tous ses membres s’unissent pour ne faire qu’un, chaque individu apportant ses talents et sa musicalité uniques. »

Prokop et Hoffert se sont rencontrés par hasard lorsqu’ils étaient voisins de siège sur un vol à destination de Toronto après la dernière performance de Prokop avec The Paupers. Prokop avait l’idée d’un « big band » avec un énorme son cinématographique. Connaissant la réputation de Hoffert comme musicien jazz et compositeur, Prokop lui a demandé s’il aimerait aller dans cette direction avec lui et le reste appartient à l’histoire.

Prokop connaissait la scène rock et Hoffert connaissait les scènes classique et jazz et ils ont assemblé un groupe de musiciens qui comptait entre autres le guitariste Ralph Cole, dont le groupe Thyme connaissait beaucoup de succès au Michigan, d’où il est originaire. Lighthouse a commencé à donner des spectacles dans la région de Toronto et s’est rapidement fait un grand nombre d’adeptes. Le succès du groupe au Carnegie Hall et au Boston Pop Festival leur a ouvert les portes des festivals de jazz de Newport et de Monterey – le premier groupe de rock à y être invité. En cours de route, Lighthouse a sorti trois albums en succession rapide, et les simples Feel So Good et The Chant sont devenus leurs premiers succès nationaux.

En 1970, le producteur new-yorkais Jimmy Ienner a aidé le groupe à se réorienter pour écrire les « hits » qui ont permis à Lighthouse de tourner à la radio depuis 50 ans. À la même époque, Lighthouse a fait appel à Bob McBride, originaire de Toronto, dont la voix distinctive est devenue emblématique du son Lighthouse.

Ce changement de direction a permis au groupe de lancer son premier succès au Top 10, le Classique de la SOCAN « Hats Off (to the Stranger) » écrit par Prokop, McBride et Peter McGraw. La joyeuse et jazzy « One Fine Morning » de Prokop atteindra la deuxième position du palmarès RPM et la 24e chez Billboard.

Lighthouse a poursuivi sa série de réussites avec des prix JUNOs trois années consécutives de 1972 à 1974, en plus d’un JUNO pour le chanteur Bob McBride. Outre leur album « live » au Carnegie Hall en 1972, qui sera certifié Platine, ils ont été les premiers à se produire avec des orchestres symphoniques, le seul groupe à se produire deux fois au célèbre festival de l’île de Wight, en plus de collaborer avec le Royal Winnipeg Ballet, ce qui a donné lieu au premier ballet rock intitulé Ballet High, qui a connu un succès retentissant partout au pays avec des présentations à guichets fermés.

L’album Sunny Days (1972) atteindra le Top 10 du palmarès des albums de RPM tandis que la joyeuse pièce titre écrite par Prokop atteindra la 34e position chez Billboard, la 10e chez CHUM et la 4e chez RPM. Parmi les autres simples à succès de Lighthouse, citons « Take It Slow (Out in the Country) » de Cole, coécrite avec Keith Jollimore et Larry Smith, « Pretty Lady » de Prokop – désormais un classique de la SOCAN – et « I Just Wanna Be Your Friend » de McBride et Prokop. Cinq des albums de Lighthouse s’inscriront dans le palmarès Billboard 200.

Bien que le groupe se soit dissous en 1976, Prokop, Hoffert, Cole et McBride se sont réunis pour former un groupe de 10 musiciens en 1992 ; cependant, peu de temps après, McBride a été remplacé par Dan Clancy dont la capacité unique à capturer le son dynamique de Lighthouse tout en conservant son propre style l’a maintenu au premier plan au cours des 30 dernières années. Le groupe actuel a connu quelques changements depuis sa reformation. Lorsque Skip Prokop a pris sa retraite en 2014, le groupe a accueilli son fils Jamie qui est actuellement en congé. Avec le départ à la retraite cette année de Ralph Cole (guitare) et de Steve Kennedy (saxes et flûte), la famille Lighthouse comprend désormais Marc Ganatakos (guitare), Michael Stuart (saxes et flûte), Paul DeLong (batterie), Doug Moore (basse), Don Paulton (claviers), Russ Little (trombone), Chris Howells (trompette), Simon Wallis (saxes et flûte) et le cofondateur Paul Hoffert (claviers et vibraphone).

Le 40e anniversaire de Lighthouse a été marqué par la sortie de Forty Years of Sunny Days, une compilation comprenant 16 succès classiques ainsi qu’un DVD du groupe actuel interprétant ces mêmes succès. Un nouvel album double doit voir le jour l’an prochain.

Tout en maintenant un calendrier de tournées avec Lighthouse, Prokop, Hoffert, Cole et McBride ont continué à élargir leurs horizons. Cole a créé une société de production de « jingles » à succès, a produit de nombreux artistes, dont Shirley Eikhard, et était un musicien de séance recherché. McBride a sorti plusieurs simples comme le succès Pretty City Lady, et plusieurs albums solos dont l’un a été certifié or en 1988 peu de temps avant sa mort prématurée.

Hoffert a continué à composer et diriger des musiques originales pour le cinéma et la télévision. Son album Concerto for Contemporary Violin (1979) a remporté un JUNO pour la meilleure ingénierie sonore. Hoffert a créé un centre de recherche à l’Université York dans les années 80 et son expertise en matière de droit d’auteur numérique lui a valu des postes de professeur à l’Université Harvard et à l’Université de Toronto. Hoffert a été reçu dans l’Ordre du Canada en 2004 pour ses contributions à la musique et aux arts.

Prokop a sorti plusieurs albums, dont Smoothside, qui a été récompensé par le prix de l’Album de jazz de l’année aux Hamilton Music Awards 2012. Il était producteur, musicien de studio et animateur d’émission de radio avant de décéder en 2017.

Ralph Cole, Paul Hoffert, Bob McBride et Skip Prokop seront honorés par une exposition permanente dans les locaux du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens au Centre national de musique à Calgary.