La SOCAN et les JUNO Awards s’associent à la Canadian Independent Music Association (CIMA) pour présenter l’épisode sept de la table ronde intitulée « Breaking Down Racial Barriers » dont le sujet sera « Black Representation in the Corporate & Organizational Entertainment Industry: Record Labels, Streaming Companies & Industry Associations ».

L’événement aura lieu le mardi 15 septembre à 18 h, et les panélistes seront :

  • Erin Ashley Lowers, journaliste culturelle et musicale et programmatrice de contenus pour un FSN
  • Joel Naga, gestionnaire du marketing, Warner Music Canada
  • Chris Smith, propriétaire et gestionnaire de l’agence Chris Smith Management/21 Entertainment
  • Bushra Junaid, gestionnaire de la sensibilisation et du développement, Conseil des arts de l’Ontario
  • Kardinal Offishall, rappeur, cadre, philanthrope
  • Katrina Lopes, agente d’artistes, KL Management

L’événement sera animé, comme toujours, par Ian Andre Espinet de Iconic Arts & Entertainment x Black Star Graphic Design et David « Click » Cox, agent d’artiste et consultant pour CLK Creative Works.

Cliquez ici pour en savoir plus, et ici pour vous inscrire.

La CIMA est consciente que la situation actuelle représente un mouvement et elle saisit cette opportunité pour avoir des discussions difficiles, mais indispensables afin d’identifier les structures et comportements qui perpétuent le racisme envers les Noirs dans l’industrie de la musique. Ces discussions dirigées par des Noirs — présentées par la CIMA avec le soutien de son partenaire AVANCE, le nouveau collectif d’acteurs noirs de l’industrie de la musique canadienne — proposent à l’ensemble de l’industrie un forum où écouter, remettre en question les façons de penser en place, explorer la notion de préjugé inconscient et examiner son rôle dans la perpétuation du racisme envers les Noirs dans l’industrie de la musique. Les connaissances ainsi accumulées serviront de base à un rapport qui contiendra des suggestions de gestes concrets pour changer les choses.



L’Association des professionnels de l’édition musicale (APEM) décerne le huitième Prix Christopher-J.-Reed à Patrick Curley. La remise de ce prix, présentée par la SOCAN, aura lieu le en marge de l’événement Pop Montréal le 24 septembre.

Patrick Curley est auteur-compositeur et avocat, en plus d’être président et fondateur de Third Side Music, une maison d’édition musicale montréalaise ayant des bureaux à Los Angeles.

Depuis sa création en 2005, Third Side Music est devenue l’une des maisons d’édition les plus actives et respectées en Amérique du Nord et représente plus de 55 000 titres d’artistes canadiens et internationaux. Elle agit également en tant que sous-éditeur nord-américain pour de nombreux partenaires. L’entreprise est particulièrement reconnue pour son activité dans le secteur audiovisuel et émet plusieurs centaines de licences destinées aux films, séries télévisées, publicités, jeux vidéo, etc.

Patrick a été invité à participer à de nombreux événements internationaux tels que le MIDEM, CMJ, l’ALAI, la Canadian Music Week (CMW), North by North East (NXNE), et le Paris Sync Summit, en plus d’être invité à faire part de son expertise auprès de l’Université McGill, l’Institut Trebas, l’Association des professionnels de l’édition musicale (APEM) et la SOCAN. Originaire de Jonquière, Patrick est membre d’un comité de la Mechanical Licensing Collective des États-Unis, membre du conseil d’administration de la SOCAN depuis 2014 et en est membre à titre de créateur depuis 1990.

Nommé en hommage à ce grand éditeur musical décédé en août 2012, le Prix Christopher-J.-Reed est remis annuellement à une personne engagée dans sa communauté professionnelle, qui témoigne d’un grand respect des créateurs et du droit d’auteur et dont la contribution pour l’exercice et la reconnaissance de la profession d’éditeur musical est exceptionnelle.

Pour assister à la remise du prix, cliquez pour l’inscription en salle (places limitées) ou pour l’inscription en ligne



Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens a célébré l’intronisation de quatre chansons par le biais d’une série de présentations télévisées à l’échelle nationale dans le cadre de diverses émissions entre le 4 et le 17 septembre.

Deux mégas succès électro-pop du groupe montréalais Men Without Hats — « Safety Dance » et « Pop Goes the World », toutes deux écrites par le leader et chanteur du groupe, Ivan Doroschuck — ont été intronisés le 2 septembre avant d’être soulignées sur les ondes de l’émission Breakfast Television de City TV le 17 septembre. La chanson « Fare Thee Well Love » de Jimmy Rankin, qui a lancé la carrière du groupe The Rankin Family, a quant à elle été intronisée le 4 septembre durant The Morning Show sur Global. Finalement, le succès « High School Confidential » du duo Rough Trade — coécrite par Carole Pope et Kevan Staples — a été intronisé le 10 septembre dans le cadre de l’émission Your Morning de CTV.

« Safety Dance » s’est propulsée jusqu’en 3e position du palmarès Billboard Hot 100 en 1983, et elle permettra à l’album Rhythm of Youth de s’écouler à plus de 2 millions d’exemplaires à travers le monde. Elle permettra également au groupe de remporter trois Félix de l’ADISQ — meilleures ventes pour un simple, groupe de l’année et album rock de l’année —, une nomination pour le meilleur nouvel artiste aux Grammys, plusieurs nominations aux JUNOs et un prix SOCAN en 2008. Le simple « Pop Goes the World » a été certifié Or et finaliste pour le JUNO du simple de l’année. Il a atteint la 2e position du Top 100 RPM et la 20e position du palmarès Billboard en 1988. L’album sur lequel figurait la chanson a été certifié Platine au Canada en plus de remporter un Félix et un prix de la PROCAN (un ancêtre de la SOCAN) pour le simple anglophone qui a le plus joué à la radio canadienne en 1988.

« Fare Thee Well Love » est le succès qui a lancé la carrière du groupe celtique-folk-pop The Rankin Family, originaire du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, qui sera certifié multi-Platine et qui sera le fer de lance de la « vague celtique » dans le monde de la musique canadienne des années 90. La chanson a été élue meilleure chanson des provinces maritimes de tous les temps par les auditeurs de la CBC en plus d’être certifiée Or à la fin de 1992 et de grimper jusqu’en première position des palmarès album country et album adulte contemporain de RPM. La chanson sera certifiée quintuple Platine au chapitre des ventes dès 1996.

« High School Confidential », un hymne aux poussées hormonales adolescentes, avait un texte ouvertement gai et des passages explicites qui, en plus de la présence scénique captivante du groupe et d’un passage controversé à la télévision, ont permis au groupe de sortir de l’underground torontois pour exploser sur la scène nationale. Une version censurée jouait à la radio et le simple se rendra malgré tout jusque dans le Top 10 du Top 100 de RPM. Lorsque Rough Trade donnera une prestation au gala des JUNOs en 1980, qui était télédiffusé en direct, Carol Pope a fait semblant de se « toucher » ce qui était encore considéré comme « obscène » à l’époque.

Dans la foulée de ces intronisations télévisées, les amateurs de musique pourront profiter de l’exposition permanente en hommage aux chansons et aux auteurs et compositeurs intronisés au PACC au Centre national de musique situé dans le Studio Bell, à Calgary. Le Centre National de Musique, qui est le foyer physique du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, continuera d’honorer et de conserver l’héritage des nouveaux intronisés au moyen d’expositions qui renferment des rappels historiques, des artéfacts exclusifs et des objets souvenirs uniques.