La SOCAN est ravie d’offrir exclusivement à ses membres créateurs et éditeurs de nouvelles accommodations à Nashville lorsqu’ils sont de passage afin de faire avancer leur carrière, leur art ou leurs affaires. Située à East Nashville, la toute nouvelle Maison SOCAN se trouve au cœur d’une communauté créative bourgeonnante non loin du centre-ville.

Une demande de séjour ne doit pas être soumise à la SOCAN plus de 3 mois avant la date de séjour souhaitée et le séjour standard est d’une semaine, du lundi au dimanche. Les frais de maintenance pour un séjour sont de 200 $ CAD et un maximum de 2 invités, incluant le membre qui soumet une demande, par séjour est permis.

Vous y trouverez : deux lits « Queen », literie et serviettes, un sofa, un comptoir-repas et des tabourets, ustensiles de table et de cuisine, vaisselle et accessoires de cuisine, une cafetière de type Bodum et un grille-pain, une cuisinière et un four micro-ondes, un réfrigérateur pleine grandeur, un lave-vaisselle, laveuse-sécheuse, aspirateur, salle de bain privée avec articles de toilette de base et sèche-cheveux, une salle de travail meublée, des garde-robes « walk-in », une grande cour privée, une connexion WiFi illimitée et du stationnement.

Pour plus d’information ou faire une demande de séjour, cliquez ici.



Du 9 au 11 janvier 2020, la Fondation SOCAN a tenu, au Signal Creative Community du centre-ville de Toronto, l’édition inaugurale de son innovant nouveau programme de mentorat intitulé Équité X Production destiné à soutenir les créatrices audionumériques ainsi que ceux et celles issus des minorités sexuelles.

Equity X Production, SOCAN Foundation« La Fondation SOCAN a mis sur pied ce programme national dans la foulée de l’étude Annenberg Inclusion Initiative parue en 2019 », explique la directrice générale de la Fondation, Charlie Andrews. « Cette recherche très préoccupante démontre le manque de diversité dans la sphère de la production audionumérique. Nous avons amassé des fonds et mis sur pied un programme qui remet le statu quo en question en encourageant, grâce à de l’éducation, du réseautage et du soutien, les minorités sexuelles à se lancer dans la production musicale. »

Le programme a été rendu possible grâce au généreux soutien de la RBC, de Ableton et de Signal Creative Community — un pôle de création unique en son genre —, ainsi qu’avec le soutien du conseil d’administration de la Fondation SOCAN.

Cette première édition a reçu plus de 300 candidatures et n’acceptait que 25 participantes. Environ 70 % des participantes proviennent de l’extérieur de l’Ontario et toutes sont membres de la SOCAN. Les instructrices Heidi Chan et Laura Dickens – également membres SOCAN – ont agit comme facilitatrices tandis que le groupe en apprenait plus au sujet des boucles MIDI, de la configuration de claviers, de la programmation des boîtes à rythmes et des échantillonneurs, de la méthodologie de travail, de la production pour des prestations en direct, et bien plus encore. Ableton, en collaboration avec la Fondation SOCAN, a donné un accès complet à son logiciel Ableton Live 10 à toutes les participantes.

Voici la liste des participantes à cette première édition (en ordre alphabétique par nom de famille) :

  • Ila Barker
  • Hannah Bayoumi
  • Emma Berger-Kovacs
  • Ashley Bieniarz
  • Tonya Cattan
  • Richelle Chatarpaul
  • Monique Clarke
  • Nicole Curry
  • Rebecca Emms
  • Anique Granger
  • Tajkiran Grewal
  • Eugénie Jobin Tremblay
  • Kaia Kater
  • Missy Knott
  • Kate Kurdyak
  • Alice Lin
  • Kellie Loder
  • Marie-Hélène Massy Emond
  • Ali “Willa” Milner
  • Atisa Rashadi
  • Emily Rockarts
  • Jordana Talsky
  • Kirsten Taylor
  • Nimkish Younging

Ont également participé à l’événement Charlie Andrews, Meryl Gosch, coordonnatrice de projets à la Fondation SOCAN, Julien Boumard-Collier, administrateur des programmes à la Fondation SOCAN, Aggrey Ellis, ventes et marketing pour Ableton, et Tanya Faraday, événements spéciaux et programmation, Signal Creative Community.

Equity X Production, SOCAN FoundationEric Baptiste, le chef de la direction de la SOCAN a déclaré ceci lors de son passage à l’événement en compagnie de la chef des finances Diane Petrucci : « Il s’agit d’un programme très innovant qui a fait parler de lui partout à travers le monde. Ce que vous accomplissez aujourd’hui contribuera grandement à prouver au monde entier que lorsqu’on a du talent et de la détermination, la SOCAN et toute l’industrie de la musique vous accueilleront à bras ouverts. » Étaient également présentes Joy Yang, CPA, CA, et Joelle Finnen, MBA, toutes deux des services financiers commerciaux pour le divertissement, les médias et les médias numériques de la RBC.

La participante Mizz Taj (Tajkiran Grewal) écrivait sur Instagram : « Après avoir entendu l’histoire d’autres femmes d’un peu partout au Canada, je me suis inspirée d’elles et j’ai réalisé que je n’étais pas la seule qui devait surmonter des obstacles en tant que femme dans le domaine de la musique ! Je suis non seulement repartie de ce programme encore plus experte avec Ableton Live 10, mais j’ai fait la connaissance de 30 femmes incroyables d’un peu partout au Canada qui sont devenues des amies pour la vie. »



Neil Peart, l’emblématique et influent batteur du légendaire trio rock progressif canadien Rush est mort à l’âge de 67 ans le 7 janvier 2020 à Santa Monica, Californie, après un long combat contre le cancer du cerveau.

Il était non seulement le batteur de Rush, mais aussi son principal parolier, aux côtés du bassiste et chanteur Geddy Lee et du guitariste Alex Lifeson. Neil Peart a reçu de nombreuses distinctions, incluant son intronisation au Panthéon du magazine Modern Drummer en 1983, faisant ainsi de lui le plus jeune musicien à recevoir cet honneur.

Peart, Lee et Lifeson ont été reçus Officiers de l’Ordre du Canada en 1996, devenant ainsi le premier groupe rock à être ainsi honoré en tant que groupe. Ils ont également été conjointement intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. En 2013, après une carrière de 40 ans ensemble, Rush a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame.

En tant que batteur, Peart a influencé d’innombrables musiciens dont notamment Dave Clark, du groupe The Rheostatics, et Dave Grohl, de Nirvana. Il était reconnu partout à travers le monde pour ses prouesses techniques, sa puissance et son endurance lors de ses prestations enflammées. D’abord connu comme un batteur hard rock dans la veine des Keith Moon (The Who) et John Bonham (Led Zeppelin), il a graduellement inclus des éléments de jazz influencés par Gene Krupa et Buddy Rich à son jeu, ce qui lui a valu la réputation d’être, encore à ce jour, l’un des meilleurs batteurs de l’ère du rock classique. Modern Drummer l’a nommé meilleur batteur de l’année à neuf reprises, les deux dernières fois en 2006 et 2008.

Quant à son travail de parolier pour Rush, Peart s’est d’abord intéressé au domaine de la fantaisie, de la science-fiction, de la mythologie et de la philosophie. Plus tard, dans des pièces comme « 2112 », Peart s’est tourné vers les luttes individuelles dans le cadre d’un état totalitaire. À partir du milieu des années 80, il s’est penché sur des questions sociales, émotionnelles et humanitaires à l’aide de symboles et de métaphores. Les fans de Rush partout dans le monde ont toujours considéré ses textes comme songés et intelligents.

Il a passé les premières années de sa carrière en Angleterre avant de rentrer au Canada, en 1974, et de se joindre au groupe Rush, récemment formé. Il a remplacé le premier batteur du groupe, John Rutsey, à peine deux semaines avant la première tournée du groupe aux États-Unis où il a donné son premier concert devant une foule de 11 000 personnes.

En 1997, Peart a vécu une immense tragédie lorsque sa fille unique, Selena Taylor, est morte à l’âge de 19 ans dans un accident de la route sur l’autoroute 401 près de Brighton, en Ontario. Sa conjointe de fait depuis 23 ans, Jacqueline Taylor, est morte d’un cancer 10 mois plus tard, en 1998.

Complètement dévasté, Peart a pris un long congé sabbatique afin de vivre son deuil et de réfléchir durant lequel il a sillonné l’Amérique du Nord sur sa moto, parcourant au total 88 000 km. Au terme de son périple, Peart a réintégré Rush et publié un livre intitulé Ghost Rider : Travels on the Healing Road où il raconte son parcours physique et émotionnel. Au total, Peart a publié six livres documentant ses voyages et son histoire personnelle.

Peart laisse dans le deuil son épouse actuelle, la photographe Carrie Nuttall, et sa deuxième fille, Olivia, avec qui il vivait à Santa Monica depuis quelques années, ainsi que ses collègues de Rush Geddy Lee et Alex Lifeson. La SOCAN offre ses plus sincères condoléances à toute sa famille, ses amis et ses proches et pleure la perte de ce musicien et auteur-compositeur légendaire en compagnie de tous les fans du groupe, les mélomanes et, sans aucun doute, les milliers de batteurs partout dans le monde qui ont été inspirés par son travail.