Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens célèbrera l’intronisation de trois chansons-thèmes télévisuelles co-écrites par Alan Thicke – Facts of Life, Diff’rent Strokes et Wheel of Fortune – dans le cadre d’une présentation qui sera diffusée à travers le Canada de 9 h 00 à 10 h 00 le vendredi 7 août 2020 à l’émission The Morning Show de Global.

Alan Thicke est surtout connu des amateurs de télé comme Jason Seaver, le personnage du père dans la comédie de situation Growing Pains, mais il a également remporté beaucoup de succès ailleurs qu’au petit écran, notamment comme auteur-compositeur de certaines des chansons-thèmes les plus mémorables de l’histoire de la télévision. En fait, on lui doit plus d’une quarantaine de thèmes musicaux pour la télévision. Il a composé les paroles et la musique de Wheel of Fortune à titre individuel, et co-écrit les deux autres chansons-thèmes, Facts of Life et Diff’rent Strokes, en collaboration avec son épouse Gloria Loring et le réalisateur de télévision Al Burton.

C’est de fils d’Alan Thicke, l’auteur-compositeur titulaire de plusieurs titres de platine Robin Thicke, surtout connu pour « Blurred Lines », qui a réagi à l’honneur qui était rendu à son père. « La famille Thicke est honorée d’accepter cet hommage au nom de mon père », a-t-il expliqué. « Papa était fier d’être canadien, et bien qu’il se soit surtout fait connaître comme comédien, animateur et philanthrope, au fond de lui-même, il a toujours voulu être Gordon Lightfoot ou Bruce Springsteen. » Il ajoute : « Il est absolument certain qu’Alan aurait considéré l’intronisation de trois de ses chansons au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens comme une des plus fières réalisations de sa vie. Nous sommes convaincus qu’il est en train de faire jouer son catalogue à tous ses amis au ciel au moment où on se parle. Nous t’aimons, Alan Thicke, et tu nous manques. »

« Les trois chansons-thèmes iconiques qui seront intronisées au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens remontent aux beaux jours de la télévision des années 1980, époque où les comédies de situation et les émissions de jeux rassemblaient jeunes et vieux au salon devant le téléviseur », a rappelé Vanessa Thomas, directrice générale du PACC. « Alan Thicke avait le don de créer des chansons accrocheuses et mémorables qui plaisaient à un public de masse tout en représentant concisément l’essence d’une émission. Chaque chanson est devenue aussi populaire que l’émission dont elle était l’emblème et que les comédiens et comédiennes qui en étaient les vedettes. »

Alan Thicke a raconté lui-même ce que c’était que de composer des chansons-thèmes durant les beaux jours de la télévision : « Le défi était de taille : tu as 24 secondes pour créer quelque chose d’accrocheur et de mémorable qui exprime la vraie nature de l’émission à une personne qui la regarderait pour la première fois. Et il fallait le faire avec un texte percutant et un petit air entraînant – c’était un défi intéressant. »

Après l’intronisation virtuelle des chansons de Thicke, les amateurs de musique canadienne pourront visiter les expositions permanentes qui sont consacrées aux intronisés du PACC au Centre National de Musique, lequel est situé au Studio Bell à Calgary. Le Centre National de Musique, qui est le foyer physique du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, continuera d’honorer et de conserver l’héritage des nouveaux intronisés au moyen d’expositions qui renferment des rappels historiques, des artéfacts exclusifs et des objets souvenirs uniques.



Réouverture de la Maison SOCAN de Paris — Nous acceptons de nouveau les demandes de séjour dans le respect des directives nationales et internationales applicables. En raison de l’actuelle pandémie, nous avons adopté de nouvelles conditions et modalités et de nouvelles procédures encadrant les séjours. Veuillez en prendre connaissance ici, et soumettre votre candidature ici.

En raison de la nature sans précédent de la pandémie de COVID-19, la SOCAN a mis en place des mesures de précautions raisonnables pour les membres SOCAN qui séjournent dans une des Maisons SOCAN, incluant :

  • Minimum de sept jours entre chaque séjour (afin de réduire le risque de contamination par les surfaces).
  • Nettoyage en profondeur de la Maison effectué par des personnes portant masques et gants et avec les fenêtres ouvertes afin de favoriser la circulation de l’air entre les séjours.
    • Des produits nettoyants désinfectants et antiviraux contenant au moins 60 % d’éthanol ou 70 % d’isopropanol seront utilisés sur toutes les surfaces souvent touchées (incluant, sans s’y limiter, les clés, planchers, poignées de portes et de tiroirs, les interrupteurs, robinets, portes, garde-robes, tiroirs, éviers et lavabos, appareils ménagers, fer à repasser, tête de lit, laveuse et sécheuse, fenêtres, sèche-cheveux, toilette, douche, salle de bain, surfaces de travail, poubelles, tables, chaises, télécommandes, appareils électroniques, etc.).
  • Le linge de maison (draps, serviettes, tapis, tapis de bain) est lavé à une température minimale de 60 degrés Celsius et ils sont retirés de la Maison le jour de votre départ.
  • Nous avons retiré tous les livres.
  • Les invités seront accueillis par une personne portant masque et gants et celle-ci respectera les règles de distanciation sociale.
  • Du désinfectant pour les mains sera mis à votre disposition dans la Maison.

Les maisons de la SOCAN à Nashville et à Los Angeles restent fermées, conformément à la fermeture de la frontière canado-américaine, et aux mandats de voyage essentiels seulement.



La CIMA (Canadian Independent Music Association) anime une série de tables rondes sur le racisme anti-Noir dans l’industrie musicale canadienne en partenariat avec ADVANCE, le nouveau collectif de l’industrie musicale Noire au Canada. La CIMA invite l’ensemble de ses pairs et des organismes de l’écosystème de l’industrie de la musique à soutenir l’initiative. Lancées, conçues et coordonnées de concert avec les piliers de la communauté du divertissement Ian Andre Espinet et David “Click” Cox, ces discussions mettront en évidence et feront entendre la voix d’un grand nombre de musiciennes et musiciens professionnels de race Noire œuvrant dans de vastes secteurs du divertissement musical.

Les échanges seront tous animés par des personnes de race Noire, et le public, les pairs et les organismes de l’industrie sont invités à participer à une réflexion collective sur les préjugés inconscients et les pratiques qui perpétuent le racisme anti-Noir au sein de l’industrie musicale. Ces débats sur le racisme systémique et systématique serviront à identifier les structures et les comportements qui l’encouragent, ce qui permettra de commencer à reconnaître, à confronter et à démanteler les structures et les pratiques racistes dans l’industrie.

Les tables rondes hebdomadaires « Breaking Down Racial Barriers » se déroulent sur Zoom à compter de 13 h 00 (HE) tous les mardis. La première a eu lieu le 4 août 2020, et les neuf suivantes porteront toutes sur des secteurs clés de l’industrie du divertissement et les obstacles auxquels les personnes de race Noire sont confrontées. Les thèmes et les solutions pratiques qui émergeront au fil des semaines feront l’objet d’un rapport intitulé Breaking Down Racial Barriers qui sera ensuite partagé avec les pairs de l’industrie, les organismes partenaires et la communauté au sens large, l’idée étant que le fruit de cette grande réflexion pourra permettre de réformer les politiques et les pratiques actuelles. Cliquez ici pour en savoir plus, et ici pour vous inscrire.