Après être devenue virale sur TikTok, la chanson « Jalebi Baby » de Tesher a attiré l’attention de Jason Derulo qui lui a demandé de participer à la chanson. Une version remixée en duo est devenue une sensation virale mondiale, arrivant en tête des palmarès Shazam dans plus de 25 pays, et amassant rapidement plus de 100 millions de diffusions mondiales combinées. La chanson a atteint la première place du palmarès de la musique asiatique au Royaume-Uni, et y est restée pendant sept semaines consécutives. « Jalebi Baby » a également atteint la troisième place du palmarès Billboard World Digital Song Sales, où elle est restée pendant deux semaines. La chanson a également atteint la 7e place du Top 20 International Singles en Inde pendant trois semaines, devenant ainsi le premier succès de Tesher dans le Top 10 de ce pays. Il évoque ici la satisfaction qu’il éprouve à partager les témoignages et les sons de sa culture.



Pour Bleu Jeans Bleu, il y a un avant et un après Coton ouaté, mégasuccès qui s’est étiré sur plusieurs mois, récoltant jusqu’à maintenant 16 millions de visionnements sur YouTube depuis sa sortie le 29 avril 2019. Un succès inespéré qui leur a permis de se faire connaitre du grand public et de remplir les salles de spectacles partout au Québec. Si cette soudaine popularité n’a pas monté à la tête de Claude Cobra et sa bande, c’est justement parce qu’il y avait deux autres albums avant Perfecto, dont est tirée Coton Ouaté. Un répertoire riche en mélodies pop et en énergie rock qui leur a assuré de ne pas être le groupe d’un seul hit.

Pour ce quatrième album, Top Minou, Bleu Jeans Bleu maintient le cap en offrant 11 chansons aux thèmes éclatés, dont l’inspiration de départ est presque toujours puisée dans ces petites choses du quotidien qui mettront assurément, encore une fois, le sourire aux lèvres de leurs nombreux fans. Dans cette capsule, Claude Cobra nous explique le contexte de la création de cet album et nous raconte la genèse de quelques-unes des meilleures pépites qu’on y retrouve.



Ce qui n’aurait dû être qu’une expérience musicale pour un seul concert s’est révélé, au fil du temps, comme l’un des projets musicaux les plus audacieux à sortir du Québec ces dernières années. La formation multiethnique TEKE::TEKE, d’expression japonaise, fait éclater les genres, mélangeant jams psychédéliques, riffs punk, mélodies japonaises traditionnelles et expérimentation pop, a vu ses efforts et son album Shirushi récompensés d’un premier Félix lors du Premier Gala de l’ADISQ, le 2 novembre 2022.

Nous les avons rencontrés à leur sortie de scène pour discuter de l’accueil que le public québécois leur a réservé dès leurs tout débuts et qui leur a donné l’élan nécessaire pour traverser les frontières.