Plusieurs membres de la SOCAN se sont réunis en ligne — une première — dans le cadre de notre assemblée générale annuelle 2020 qui a eu lieu le 10 novembre afin d’assister à la présentation de nos grandes réussites en 2019.

La réunion a débuté avec quelques remarques du président du conseil, Marc Ouellette, au sujet de l’adaptation de la SOCAN aux restrictions imposées par la COVID-19 qui a permis à l’organisation de continuer ses activités habituelles de répartition des redevances. Il a également présenté quelques-uns des jalons importants de l’organisation et du travail accompli par ses administrateurs.

La chef de la direction par intérim Jennifer Brown a quant à elle abordé les résultats financiers records de la SOCAN en 2019, notamment des revenus totaux de 405,6 M$, dont 315,1 M$ provenant du marché national et 90,5 M$ du marché international, des revenus répartis aux créateurs et éditeurs de 301,6 M$, ce qui incluait les redevances provenant de plus de 92 milliards d’exécutions sur les services de musique en ligne, ce qui représente une augmentation sur 12 mois de 38 pour cent, ainsi que 12 M$ en revenus de droit de reproduction.

Les répartitions versées aux membres directs de l’organisation ont totalisé 296 millions $, une diminution de 6 % comparativement aux 315 millions $ répartis en 2018. Cet écart est principalement attribuable au processus d’apprentissage assez exigeant en lien avec le déploiement d’une nouvelle technologie pour traiter les redevances internationales et celles du secteur de la télévision. Des progrès significatifs ont été réalisés en 2020 et la SOCAN continue de bénéficier de cette nouvelle technologie afin de répondre aux exigences sans cesse croissantes de l’ère numérique en matière de traitement des données. Mme Brown a également expliqué que la SOCAN prévoit une diminution de ses revenus de l’ordre de 11 pour cent en 2020 en raison de l’impact de la COVID-19 et que la résilience de l’organisation lui permettra de passer à travers cette période difficile.

Elle a expliqué que les revenus de la diffusion en continu augmentent sans cesse et que la SOCAN fait tout en son pouvoir pour que les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique reçoivent leur juste part, qui devrait être plus importante. Elle a également souligné que nos Maisons SOCAN, nos salles de création, nos camps d’écriture et nos Lundis créatifs soutiennent et accommodent de plus en plus de membres, sans compter le succès de la cinquième édition de la réception sur la Colline Parlementaire qui nous a permis de sensibiliser la classe politique aux besoins et à l’importance de nos membres. Elle a rappelé aux participants comment Entandem a amélioré l’expérience des entreprises souhaitant obtenir une licence musicale et comment, également, la SOCAN poursuit ses recherches pour créer des outils et services numériques de pointe afin de mieux servir nos membres.

La réunion s’est conclue par une séance de questions et réponses où il a surtout été question de la diminution des redevances. Pour un aperçu complet des activités de la SOCAN en 2019, consultez notre Rapport annuel.



Le magazine Paroles & Musique est ravi de transposer sa série d’articles pratiques — « En résumé » — sous forme de courtes vidéos de style questions et réponses.

Dans ce nouvel épisode, la représentante A&R Racquel Villagante s’entretient avec Mary Ancheta, une accompagnatrice, compositrice et interprète très demandée diplômée et musique qui a notamment été claviériste pour Carly Rae Jepsen lors d’un dîner des prix JUNOs et qui a assuré les premières parties de A Tribe Called Red et Buffy Sainte-Marie en tant qu’accompagnatrice de iskwé. Elle a réussi une transition vers la composition à l’image et la synchro, c’est-à-dire la synchronisation de musique et d’images.

Nous lui avons posé la question suivante : quelles sont les portes d’entrée pour les créateurs de musique qui souhaitent se tourner vers la composition à l’image ?



La Guild of Music Supervisors Canada annonce la toute première édition de SOUND + VISION, une série de conférences virtuelles sur la synchronisation qui aura lieu du 16 au 20 novembre prochain.

La guilde invite les auteurs, compositeurs, interprètes, agents, cinéastes, producteurs, réalisateurs, directeurs publicitaires et quiconque œuvre dans l’espace « son et image » de partout à travers le monde à participer à ces conférences gratuites. Les panels de discussion et ateliers quotidiens leur permettront de tout savoir sur les rouages de la synchronisation musicale sur toutes les plateformes médias.

On pourra notamment y assister à des entrevues avec le cinéaste Charles Officer et la compositrice Amanda Jones, une discussion créative sur le film de Sony Pictures The Kid Detective en compagnie de son producteur délégué et acteur principal Adam Brody qui sera accompagné du réalisateur, du compositeur, du monteur et du directeur musical du film, une analyse créative d’une pub télé pour Doordash en compagnie de l’agence publicitaire, de Haviah Mighty, qui a créé la chanson, et du directeur musical, ainsi qu’une analyse créative de la série Netflix Tiny Pretty Things en compagnie des auteurs-producteurs, du compositeur et du directeur musical.

Les organisateurs de l’événement invitent les participants à faire un don à Black Mental Health et/ou Black Youth Helpline à hauteur de 2 $ à 5 $ par panel ou atelier auxquels ils participeront.

Pour en savoir plus ou vous inscrire, visitez le www.soundandvisioncanada.com.