Les membres compositeurs de la SOCAN sont invités à soumettre une pièce expérimentale dans n’importe quel genre de musique électronique (acousmatique, électroacoustique, glitch, paysage sonore, intelligent dance music, turntable art ou video music) au concours de composition 2018 de Musicworks en musique électronique. Ce concours avec jury met en vedette les nouveaux talents musicaux et offre aux gagnants des prix en argent et une occasion de se faire entendre.

Il en coûte 25 $ pour s’inscrire (et chaque pièce additionnelle soumise ne coûte que 5 $, sans limitation), et ces frais d’inscription vous donnent droit à un abonnement d’un an au magazine Musicworks. Le premier prix est une bourse de 500 $, un profil sur le compositeur dans le numéro 133 de Musicworks (éditions en ligne et imprimée) et le lancement de votre composition sur le CD Musicworks 133. Le deuxième prix est une bourse de 200 $ et un article sur le compositeur sur musicworks.ca en 2019. Le troisième prix est une bourse de 100 $ et un article sur le compositeur sur musicworks.ca en 2019. La date limite d’inscription est le 26 octobre 2018.

Pour tous les détails sur l’édition 2018 du concours, les critères d’admissibilité et d’évaluation, les règlements et restrictions ainsi que le formulaire d’inscription, cliquez ici.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La SOCAN a lancé son site Web revampé, socan.com, et proposera désormais à ses visiteurs des visuels plus accrocheurs et une expérience utilisateur plus intuitive, simple et conviviale.

Cette refonte de notre site Web, nous l’avons faite en pensant à nos utilisateurs avec comme objectif d’offrir à nos membres, licenciés et à tous les amateurs de musique une façon simple de devenir membre ou d’en savoir plus au sujet de la SOCAN. La navigation simplifiée et sa page d’accueil… accueillante ne sont que deux des nombreuses améliorations apportées à ce site afin de permettre aux utilisateurs d’accéder facilement aux informations concernant la SOCAN, ses activités et pour qui nous travaillons.

Parmi les nouvelles fonctionnalités du site, on compte notamment un espace où les amateurs de musique peuvent demeurer en contact avec nous et nos membres, une FAQ dynamique ainsi que l’intégration des contenus de notre magazine Paroles & Musique. De plus, le nouveau site socan.com est compatible et optimisé pour tous les appareils mobiles et toutes les plateformes.

Les nouvelles au quotidien qui apparaissaient auparavant sur notre page d’accueil sont désormais publiées sur notre magazine en ligne Paroles & Musique. De même, notre blogue Musique. Monde. Connectés. et nos entrevues vidéo regroupées sous la bannière SOCAN TV sont désormais accessibles via Paroles & Musique. Tous nos contenus éditoriaux sont désormais entièrement intégrés et accessibles via une seule plateforme située à l’adresse magazinesocan.com.

Nous vous invitons à prendre le temps de découvrir le nouveau www.socan.com ainsi que le plus étoffé magazine SOCAN. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et suggestions de contenus dans la section prévue à cet effet ci-dessous !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Joe Robertson a contribué à la création d’une entreprise de fournitures dentaires et l’a éventuellement vendue pour plusieurs millions de dollars avant d’avoir 40 ans. Lui et Anita, son épouse, sont ensuite devenus d’importants philanthropes dans le Sud de l’Ontario, et la SOCAN et le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens ne sont que deux des heureux bénéficiaires de leur générosité. Tous deux âgés de 58 ans, ils ont péri avec leur fille de 24 ans, Laura Robertson, dans un écrasement d’avion survenu le 30 juillet 2018 dans le Maine alors qu’ils se rendaient en Île-du-Prince-Édouard pour une période de vacances.

M. Robertson, titulaire d’un MBA de l’Université Harvard, et son épouse Anita ont transformé la nouvelle entreprise de fournitures dentaires Arcona Health Inc. en un commerce dont le chiffre d’affaires annuel s’élevait à 65 millions $ et qui comptait plus de 900 employés au moment de sa vente en 1998. Après leur retraite, les Robertson, qui vivaient dans la région de Niagara, ont entrepris une nouvelle carrière de philanthropes qui les a amenés à soutenir financièrement non seulement la SOCAN et le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, mais aussi l’Université Brock de St. Catharines (Ontario), Centraide et Niagara Health.

« Joe Robertson faisait partie intégrante du comité des spectacles et du conseil d’administration du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens depuis un an et demi », a rappelé Vanessa Thomas, directrice exécutive de l’organisation. « Sa passion pour la musique et son engagement pour le succès de notre organisation animaient tout ce qu’il accomplissait pour nous. Nous le respections tous au plus haut point, et sa cordialité et sa générosité nous manqueront terriblement. »

« Joe était un grand ami de la SOCAN », a souligné Michael McCarty, chef, Affaires des membres et Développement, de l’organisation. « Il n’était pas seulement un mordu de musique mais, plus précisément, c’était un admirateur qui s’intéressait à l’étude des chansons et des auteurs-compositeurs. Nous l’avons invité à siéger au conseil d’administration du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, et il a eu une énorme influence sur l’organisation en lui consacrant son temps, son énergie, son sens des affaires et ses idées créatives. Il a également fait profiter l’organisation de ses innombrables contacts pour encourager des commandites, faire grimper les recettes de billets VIP et créer un engouement pour l’organisation. »

Joe et les Robertson nous manqueront beaucoup. La SOCAN exprime ses plus sincères condoléances à leurs amis et à leur famille élargie, et nous les remercions encore une fois de l’appui incroyable qu’ils ont offert à la création musicale au fil des ans.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *