Alexisonfire a fait rocker le club History de Toronto le mercredi 27 avril 2022. Ne manquez pas nos images de l’événement !



La SOCAN pleure la disparition de Shane Yellowbird, l’auteur-compositeur-interprète cri de musique country qui s’est éteint à l’âge de 42 ans. La cause de sa mort n’a pas été divulguée. Ses proches affirment toutefois qu’il avait plusieurs problèmes de santé incluant l’épilepsie. Originaire de Maskwacis, en Alberta (à une centaine de kilomètres au sud d’Edmonton), Yellowbird est devenu un artiste primé après qu’un orthophoniste lui ait suggéré de commencer à chanter pour aider à contrôler un bégaiement – ce qui l’a conduit à une carrière dans la musique.

Yellowbird, basé à Calgary, est surtout connu pour la chanson « Pickup Truck », qui lui a valu le Rising Star Award aux Canadian Country Music Awards en 2007, et « Life Is My Calling Name », qui a été mis en nomination pour un JUNO dans la catégorie enregistrement country de l’année en 2008. Il a également remporté trois Canadian Aboriginal Music Awards en 2007, et « Pickup Truck » a été l’une des 10 chansons de musique country les plus jouées au Canada cette année-là. En 2009, il est devenu l’un des trois seuls artistes autochtones à se produire au Grand Ole Opry de Nashville, où il a été ravi de rencontrer et de discuter avec son héros et compagnon de bégaiement, la superstar du country Mel Tillis.

L’artiste de blues et de country Crystal Shawanda, qui l’a rencontré en 2008, se souvient affectueusement de Yellowbird. Shawanda dit qu’il était un pionnier pour les chanteurs de musique country autochtones et qu’il était comme un frère pour elle parce qu’il lui a toujours voué un soutien indéfectible. « Ce qu’il a accompli est énorme », a déclaré Shawanda. « Il n’y a aucun artiste country autochtone qui a accompli ce que Shane a fait. »

Louis O’Reilly, qui a signé Yellowbird sur son label en 2003 et a travaillé avec lui jusqu’en 2013, a déclaré que Yellowbird était « 100 % authentique » et a ajouté qu’il était un « vrai cow-boy » qui est toujours resté humble. « Il était reconnaissant pour tout ce qu’il avait », a dit O’Reilly.

Plusieurs artistes country canadiens et collègues de la SOCAN ont également rendu hommage à Yellowbird. « Il était timide et humble, mais il dégageait une confiance et une aura de vedette dès qu’il montait sur scène », a déclaré Brett Kissel au Edmonton Journal. « Il a toujours cru en moi en tant qu’artiste et auteur-compositeur, bien avant beaucoup de gens. C’était véritablement une belle âme », a écrit Aaron Goodvin sur Instagram. Quant à Aaron Pritchett, également sur les réseaux sociaux, il a déclaré « Tu vas manquer à tellement de gens, mon ami ».

La SOCAN présente ses condoléances à la famille, aux amis et aux fans de Yellowbird.



Afin d’offrir une plateforme à nos membres en pleine ascension, nous sommes heureux de poursuivre les Sessions Satellite de la SOCAN, une série de nouvelles prestations inédites de membres.  Cette session met en vedette MIELS.

Après leur rencontre dans le désert du Nevada, Paige et J-F décident d’annuler leurs vols de retour respectifs et de prendre la route à travers l’ouest américain. Paige, sortie tout droit des marécages de laGeorgie, et J-F, loin de sa campagne québécoise, décident sur un coup de tête de déménager à Montréal et de monter un band. L’amour de Paige pour la langue française et l’histoire d’amour de longue date de JF avec la musique ont donné naissance à MIELS (« Honeys »). Depuis, ils composent ensemble, mixant leurs deux univers afin de créer un son qui leur ressemble, en français. Un rock and roll sexy avec une touche électro. Un son qui donne le goût de prendre la route sur un coup de tête et d’oublier les problèmes du quotidien. Un son pur, sexy et électrisant dès la première écoute. Après leur premier album Prends-moi comme la mort, le duo s’est fait remarquer sur les scènes musicales montréalaises et internationales en jouant en direct à Radio Canada et dans les grands festivals tels que Coup de Coeur Franco, Festival International de la Chanson Granby, Festival de Musique Émergente (FME), Grosse Lanterne, Phoque Off, Taverne Tour, etc.Fidèle à leur mode nomade, ils ont décidé de transformer leur cargo van en campeur et sont partis sur la route Canadienne. Leur but était de conduire d’un océan à l’autre et d’écrire leur deuxième album, et ce fut mission accomplie! De la Gaspésie jusqu’à l’île de Vancouver, ils ont composé 11 chansons pour leur nouvel album Lécher le ciel qui sortira au mois de mai sur Coyote Records.