Dans cette brève conversation avec la SOCAN, la finaliste dans la catégorie album R&B de l’année, Nuela Charles, nous parle de son processus créatif, du fait d’entendre ses chansons à la radio et de ses projets pour le reste de l’année 2019.



Le Prix de musique Polaris a honoré le légendaire auteur-compositeur-interprète québécois et membre SOCAN Jean-Pierre Ferland lundi dernier dans les bureaux d’Éditorial Avenue et Audiogram à Montréal, Québec. L’album Jaune, paru en 1970, était au cœur des célébrations, ayant reçu le Prix du Patrimoine Polaris de la famille Slaight.

Le Prix du Patrimoine, la version du Polaris d’un temple de la renommée, est déterminé par un jury d’experts comprenant des journalistes couvrant la musique ainsi que des historiens.

Monsieur Ferland était accompagné de sa compagne Julie-Anne Saumur ainsi que de Michel Robidoux, proche collaborateur de l’album Jaune. Ils ont reçu l’affiche de l’album Jaune encadrée de la part de Claire Dagenais, directrice événementielle du Prix Polaris, de Magali Ould, relationniste de presse pour le Québec, et de Geneviève Côté de la SOCAN, membre du conseil d’administration du Prix de musique Polaris. L’affiche a été créée par l’illustratrice Estée Preda.

« Je suis très touché par ce prix, d’autant plus qu’il vient de l’extérieur de mon Québec, a dit Jean-Pierre Ferland. C’est émouvant de penser que cet album résonne encore, plus de 50 ans après qu’on l’ait créé. Merci à la famille Slaight pour cette reconnaissance pancanadienne, c’est un beau geste. »

Considéré par le jury comme un pilier de l’histoire de la musique québécoise, Jaune a été enregistré avec une pléthore de musiciens américains de studio remarquables qui, selon Monsieur Ferland, ont contribué à façonner sa réaction face à un paysage musical en grand changement et face à un monde en mutation. Jean-Pierre Ferland a enregistré plus de 30 albums, a reçu l’Ordre du Canada et a été fait Chevalier de l’Ordre national du Québec.

Jaune est l’un des huit albums récipiendaires du Prix du Patrimoine 2018. Les autres gagnants sont :

Broken Social Scene – You Forgot It In People
Bruce Cockburn – Stealing Fire
We Are Dream Warriors – And Now the Legacy Begins
Kid Koala – Carpal Tunnel Syndrome
Alanis Morissette – Jagged Little Pill
RUSH – 2112
Neil Young – Everybody Knows This Is Nowhere

Le Prix du Patrimoine Polaris de la famille Slaight honore les albums canadiens du passé qui sont parus durant quatre périodes distinctes: 1960-1975, 1976-1985, 1986-1995 et 1996-05. Comme le Prix de musique Polaris, les lauréats et les nommés du Prix du Patrimoine sont jugés uniquement sur le mérite artistique, sans aucune considération pour le genre musical ou les ventes d’albums.



Le flamboyant Hubert Lenoir était en nomination dans trois catégories lors de la plus récente édition des JUNOs (Album francophone de l’année, Album pop de l’année et Album de l’année). Il est reparti bredouille des deux galas, mais il n’en a pas moins attiré l’attention pour autant. Que ce soit lors de sa performance explosive lors du gala du samedi soir, ou sur le tapis rouge le lendemain ou lors de sa présentation de la performance de Cœur de pirate et Loud lors du gala télévisé du dimanche, Hubert Lenoir a fait tourner les têtes comme à son habitude. Nous l’avons attrapé sur le tapis rouge pour le questionner sur son maquillage pour le moins original, mais aussi sur sa musique et ses multiples voyages des dernières semaines, que ce soit en France, à Tokyo ou à Austin, Texas où il s’est présenté pour la première fois au public américain dans le cadre de SXSW.