La SOCAN est ravie que Charlie Wall-Andrews, directrice générale de la Fondation SOCAN, ait été nommée parmi les 100 femmes les plus influentes du Canada par le Women’s Executive Network le 25 octobre. Cette liste reconnaît 100 femmes exceptionnelles à travers le Canada qui défendent la diversité de la main-d’œuvre et inspirent les leaders de demain.

« Nous sommes très fiers que Charlie dirige la Fondation SOCAN », a déclaré Jennifer Brown, chef de la direction de la SOCAN. « Son travail pour les créateurs de musique et, bien sûr, ses efforts de sensibilisation et d’éducation pour l’équité et la diversité de la main-d’œuvre sont exemplaires et inspirants pour nous tous. »

Le travail de Mme Wall-Andrews à la direction de la Fondation a aidé d’innombrables artistes à transformer leur passion et leur talent en carrières durables. Parmi ses réalisations, on peut citer la création de programmes tels que le Prix Elles de la musique et Équité X Production, qui encouragent la présence d’un plus grand nombre de femmes et de minorités sexuelles dans le domaine de la musique, ainsi que le partenariat avec les Indigenous Music Awards pour créer le Concours de l’auteur-compositeur autochtone et SIRIUS XM pour créer le Concours pour les jeunes auteurs-compositeurs canadiens qui décerne chaque année des prix de 5000 $ à cinq jeunes auteurs-compositeurs émergents à travers le pays.

Mme Wall-Andrews est membre du corps professoral de l’Université de Toronto et candidate au doctorat à la Ted Rogers School of Management. Elle se spécialise dans la stratégie, l’innovation et l’entrepreneuriat, et siège au conseil d’administration de WorkInCulture et du TELUS Community Investment Board, et elle est la première vice-présidente du conseil consultatif de Music Canada.

« Être célébré parmi des leaders qui s’efforcent d’avoir un impact dans leurs communautés respectives est très valorisant », a déclaré Charlie. « La production culturelle, économique et sociale des industries créatives est importante. Néanmoins, bien que des progrès aient été réalisés pour construire un secteur plus inclusif, les industries créatives continuent d’être alimentées par des obstacles et des défis pour les femmes et les personnes de genre différent, ainsi que pour les personnes indigènes, noires et racialisées qui sont souvent encore plus compliqués pour les personnes qui ayant des identités croisées. Un travail considérable est nécessaire pour remettre en cause le statu quo. »

Les lauréates du prix des femmes les plus influentes du Canada ont été sélectionnées par le Conseil de la diversité du Canada de WXN.

Félicitations à Charlie Wall-Andrews pour cette belle réussite!



La SOCAN pleure la disparition de Ray Hutchinson, guitariste principal des Beau-Marks, l’un des premiers groupes de rock « n’ roll à succès du Canada, qui est décédé à l’âge de 81 ans des suites de complications dues à une maladie pulmonaire obstructive chronique, le 31 octobre 2021.

Les Beau-Marks sont connus comme étant le premier groupe canadien à entièrement écrire et enregistrer sa musique au Canada. Leur plus grand succès – le simple “Clap Your Hands », co-écrit par Hutchinson et lancé en 1960 – s’est vendu à plus de 500 000 exemplaires et a permis au groupe d’obtenir un contrat pour sortir son premier album. La chanson s’est inscrite sur le Top 20 des radios au Canada et a même été #1 en Australie. Aux États-Unis, il a grimpé dans le Top 50 du Hot 100 de Billboard et du palmarès Cashbox où il passera 14 semaines dans le Top 100. « Clap Your Hands » a été réédité en 1968 et s’est de nouveau inscrite dans les palmarès en atteignant le Top 10 des contenus canadiens de RPM.

En 2011, Hutchinson a reçu un Prix Classique de la SOCAN soulignant plus de 100 000 exécutions à la radio pour « Clap Your Hands » et la chanson a été intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. The Beau-Marks a également été intronisé au Panthéon du Rockabilly.

D’autres simples comme « Classmate », « The Tender Years » et « Dark Is the Night » ont donné la chance aux Beau-Marks de faire des apparitions à l’émission « American Bandstand » de Dick Clark diffusée à l’échelle nationale aux États-Unis en plus de donner des spectacles au Peppermint Lounge et au Carnegie Hall de New York, où ils ont notamment partagé l’affiche avec Sammy Davis Jr. Les Beau-Marks ont été l’un des premiers groupes canadiens invités à participer au Ed Sullivan Show, mais ils ont dû refuser, apparemment en raison d’un conflit d’horaire.

Le groupe fondé à Montréal en 1958 a d’abord été connu sous le nom The Del-Tones, mais d’autres groupes utilisaient déjà ce nom et il est ainsi devenu The Beau-Marks, un clin d’œil au missile Bomarc de Boeing dont le gouvernement canadien avait fait l’acquisition à la fin des années 50. Le groupe lancera son premier album en 1960 ainsi que deux autres avant de se séparer en 1963.

 

Hutchinson s’est installé à Peterborough et a profité d’une carrière solo de 25 ans en tant que chanteur « lounge » et il a également été membre de Dave Nicholls & The Coins qui tournait un peu partout en Ontario et au Québec. Sa carrière musicale a pris abruptement fin en 1988 lorsqu’il a été heurté par une voiture à Miami, ce qui l’a plongé dans un coma pendant plusieurs mois et qui lui a demandé des années de convalescence.

 

La SOCAN transmet ses plus sincères condoléances à la famille et aux amis de Hutchinson.



Vivian Barclay, qui siège au conseil d’administration de la SOCAN, a été honorée dans le cadre de l’African Music Week en devenant la toute première lauréate du Prix Trailblazer qui lui a été remis le 22 octobre lors de l’événement Queens Summit qui avait lieu au Small World Music Centre du centre-ville de Toronto. La SOCAN tient à féliciter Vivian pour cet honneur !

Il s’agit là de la plus récente réussite pour Mme Barclay qui est directrice générale de Warner Chappell Music Canada. Musicienne de formation classique, elle a composé la musique de messages publicitaires pour la télévision et gagné des prix pour son talent en montage audionumérique. Elle a été programmatrice et animatrice à la radio, agente d’artistes, et elle a également œuvré dans la publicité et la promotion, ainsi que comme programmatrice de conférences et festivals. Outre son rôle d’administratrice de la SOCAN, Mme Barclay siège également aux conseils d’Éditeurs de musique au Canada, du Toronto Music Advisory Committee, du Toronto Council for the National Association of Black Female Executives in Music & Entertainment ainsi que de Phemphat Entertainment Group, l’organisme responsable de l’organisation de Honey Jam Showcase, une organisation à but non lucratif entièrement composée de femmes qui offre des opportunités de mentorat aux artistes.

La sixième édition de l’African Music Week (AMW) avait lieu les 22 et 23 octobre derniers et la mission de l’événement est de favoriser la compréhension des Africains et des personnes d’origine africaine à travers la musique et la culture grâce à divers événements à Toronto. Des musiciens africains et des cadres de l’industrie musicale de toute la diaspora africaine se réunissent chaque année à l’AMW dans le cadre de conférences et de vitrines afin d’exposer les artistes à des ressources, des réseaux et des plates-formes, tout en offrant un mentorat à long terme pour aider à lancer et à maintenir des carrières dans l’industrie mondiale du divertissement. On comptait parmi les participants de cette édition TÖME, Idahams, Master T et Dalton Higgins.