Geneviève Côté, AMÉ, Étienne Chagnon, David Murphy

De gauche à droite : Geneviève Côté, chef des affaires du Québec de la SOCAN, AMÉ, Étienne Chagnon, David Murphy de David Murphy et Cie.

Fière partenaire des Rendez-vous Pros des Francos pour une septième année d’affilée, la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN) a renouvelé son engagement à favoriser les efforts d’exportation de ses membres en présentant de nouveau une vitrine qui a su faire tourner les têtes des représentants internationaux accrédités et de la foule enthousiaste qui s’était déplacée en grand nombre, mettant en vedette AMÉ et MB, tous deux fiers membres de la SOCAN.

Ces prestations gratuites et accessibles au public se sont déroulées le 13 juin, dans le cadre des Rendez-Vous Pros des Francos, événement organisé par les Francos de Montréal qui s’adresse aux professionnels de l’industrie de la musique et du spectacle, et qui accueille plus de 150 participants dans le but de favoriser les échanges entre tous les pays de la francophonie.

Amélie Larocque s’installe sur le tremplin, évalue sa trajectoire et plonge tête première exactement là où elle avait visé: au cœur de la pop qui éveille les mouvements des auditeurs. Un seul album précède son plus récent « Sa couleur », mais AMÉ a semé ses multiples coloris un peu partout durant les dernières années à titre d’auteure-compositrice au service de plusieurs interprètes, et elle est maintenant prête à faire voyager sa proposition bien mûrie dans toute la francophonie.

Le succès lui sourit déjà puisqu’elle s’est mérité un Prix No. 1 SOCAN, remis en surprise sur scène par la chef des affaires du Québec Geneviève Côté. Sa chanson « Déjà-vu » ayant atteint la première position du palmarès Correspondants de l’ADISQ le 1er mai 2018. Cette irrésistible chanson a été coécrite par Amélie Larocque et Étienne Chagnon et est coéditée par David Murphy et Cie et Éditions Arielle.

De son côté, un an après « Couvre-feu », une première mixtape à la violence latente, MB ouvre ses horizons à un rap plus pop destiné au grand public. Un changement d’approche aussi surprenant que réfléchi pour celui qui cumule les millions de visionnements sur YouTube et qui a clairement les armes en main pour conquérir de nouveaux territoires, si l’on se fie à la frénésie que lui et ses comparses du collectif 5sang14, venus le rejoindre sur scène, ont provoquée parmi les fans qui ont monopolisé le parterre de la scène extérieure des Francos.

Les prestations ont été suivies d’un apéro-rencontre présenté par la SOCAN, pour les professionnels accrédités des Rendez-vous Pros, lors duquel a été révélé le nom des récipiendaires du Prix de la chanson SOCAN 2018, Loud, RealMind et Ruffsound, coauteurs de la chanson « 56k », assorti d’une bourse de 10 000$, le clavier PSR-S970 de Yamaha Canada et le chèque-cadeau de 500$ de Long & McQuade.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pour une quatrième année consécutive, la SOCAN a tenu trois rencontres avec ses #CompositeursÀL’affiche et des représentants de la Guilde des compositeurs canadiens de musique à l’image (SCGC) afin de resserrer nos liens avec cette communauté. Cette année, trois rencontres ont eu lieu à Vancouver, Toronto et Montréal, et la SOCAN avait sondé ses membres afin de déterminer quels sujets ceux-ci souhaitent le plus aborder, et ce sont les redevances internationales et Internet qui les intéressaient le plus. Ces trois rencontres ont donné lieu à de sains dialogues entre la SOCAN et ses membres, en plus d’innombrables questions de leur part.

La rencontre de Toronto, qui prenait la forme d’un panel de discussion, a eu lieu le 2 juin 2018 au Harris Institute et était animée par Paul Stillo se la SOCAN. Connor Chapman, de la SOCAN également, a expliqué comment nous prenons des mesures proactives pour collecter les redevances internationales de nos membres, dont notamment une augmentation du nombre de visites en personnes que nous effectuons chez les organisations de droits d’exécution affiliées depuis quelques années. James Leacock, de la SOCAN, a ensuite discuté des revenus provenant du câble versus ceux provenant d’Internet, et il a souligné que le modeste déclin du câble est limité à certains types de programmations et de stations tandis que la SOCAN octroie des licences à un nombre sans cesse grandissant de services au cours des trois dernières années. Les membres SOCAN Janal Bechthold et Greg Fisher ont ensuite expliqué le modèle d’entente et la carte des tarifs de la Guilde des compositeurs canadiens de musique à l’image, qui est au service des créateurs de musique qui transigent avec le domaine du cinéma et de la télévision.

Karine Melchior, SOCAN Screen Composers Meeting, 2018, Montreal

Le 6 juin, à Montréal, Karine Melchior de la SOCAN a proposé aux #CompositeursÀL’affiche une mise à jour sur les redevances pour la musique utilisée dans les messages publicitaires. (Photo : Eric Parazelli)

La rencontre a eu lieu le 6 juin au Centre Phi et était animée par Geneviève Côté, en plus d’un panel sur les plateformes numériques présenté par Eric Parazelli, tous deux de la SOCAN. Après une mise à jour concernant la musique utilisée dans les messages publicitaires présentés par l’organisatrice de l’événement, Karine Melchior, Paul-Étienne Côté, compositeur et fondateur de l’agence musicale Circonflex, a raconté aux participants sa transition de la composition pour le cinéma et la télé à la création musicale pour la publicité. James Leacock a ensuite partagé quelques informations, et c’est Pauline Boisbouvier, chef du développement et de la production des contenus numériques et de marque chez Zone3 qui a abordé la question des compositions destinées spécifiquement aux plateformes numériques. Les compositeurs à l’image Nathalie Bonin et François-Xavier Dupas ont quant à eux abordé les enjeux et les défis du secteur en pleine croissance de la composition pour les contenus interactifs et les jeux vidéo. Michel Corriveau, lauréat du plus récent Prix SOCAN du Compositeur à l’image de l’année a généreusement partagé son expérience et ses conseils au sujet de la négociation de contrats de musique à l’image. Julien Boumard Coallier de la Fondation SOCAN est venue expliquer les divers programmes de son organisation s’adressant aux compositeurs à l’image.

La rencontre de Vancouver a quant à elle eu lieu le 9 juin au Canadian Music Centre. Sara Pavilionis et James Leacock de la SOCAN ont présenté des informations sur les redevances internationales et Internet ainsi que sur les outils en ligne que la SOCAN met à la disposition des compositeurs à l’image. Gary Laranja et Coralie Hummel de la SOCAN étaient également présents, et parmi les membres de la SOCAN qui participaient à l’événement, on comptait Craig Northey, Hal Beckett, Peter Allen, Dave Ramos, Robin Hughes et Daniel Ross. Plusieurs de nos membres ont affirmé qu’ils repartaient de cette rencontre avec de nouvelles informations, ce qui était le principal objectif de cet effort.

SOCAN Screen Composers Meeting, 2018, Vancouver

Sara Pavilionis et James Leacock de la SOCAN ont présenté des informations sur les redevances internationales et Internet à nos #CompositeursÀL’affiche à Vancouver, le 9 juin 2018. (Photo : Gary Laranja)


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Il est connu comme le rappeur québécois que toute la France écoute, mais Loud est de toute évidence respecté chez lui également. Cela est devenu encore plus évident cette semaine lorsque sa chanson « 56k » — écrite par Simon Cliche Trudeau (Loud), Jeff Martinez (RealMind) et Marc Vincent (Ruffsound) — a remporté le vote populaire dans le cadre de la 13e édition du Prix de la chanson SOCAN.

La variété était à l’honneur dans le cadre de l’édition 2018 du concours où s’affrontaient de nombreux styles musicaux allant du hip-hop au rock en passant par la pop. Les amateurs de musique ont fait entendre leurs voix en votant pour leur chanson préférée parmi la liste des 10 finalistes, et c’est Loud et ses coauteurs qui ont été sacrés grands gagnants, remportant ainsi une bourse de 10 000 $, un clavier Yamaha PSR-S970 et un chèque cadeau de 500 $ de Long & McQuade.

« C’est un immense plaisir de recevoir le Prix de la chanson SOCAN cette année », a déclaré Loud. « D’autant plus pour cette chanson qui représente un tournant important dans ma carrière et qui a su donner le ton à notre dernière année (record). »

Le Prix de la chanson SOCAN est l’un des rares concours canadiens à récompenser l’excellence en création musicale. Dix chansons exceptionnelles créées par des auteurs-compositeurs en émergence au cours de l’année précédente sont sélectionnées par un panel de 15 experts respectés de l’industrie. Le grand public est ensuite invité à voter quotidiennement pour choisir le gagnant parmi ces finalistes La SOCAN ne joue aucun rôle dans la sélection des finalistes et du gagnant, outre le fait de s’assurer que tous les finalistes sont membres de l’organisation. Un volet anglophone du concours, le SOCAN Songwriting Prize, a également lieu en parallèle.

« 56k est une chanson linguistiquement brillante et incroyablement accrocheuse et nous souhaitons à Simon, Jeff et Marc encore beaucoup de succès dans leur carrière d’auteurs-compositeurs qui promet d’être longue et fructueuse », a déclaré Geneviève Côté, chef des affaires du Québec à la SOCAN. « Bien qu’il ne peut y avoir qu’une seule chanson gagnante, nous sommes ravis de pouvoir faire briller de tous leurs feux et de célébrer certains des meilleurs créateurs de musique au Québec grâce à ce prix »

Les dix chansons finalistes du volet francophone étaient :

  • « La fin du monde » — écrite par Philippe Bouchard et Gabriel Desjardins, interprétée par Philippe Brach et éditée par Éditions Équispec.
  • « Ça va ça va » — écrite par Philémon Cimon et interprétée par Lou-Adriane Cassidy.
  • « Fou » — écrite par Andréanne A. Malette et Manuel Gasse, interprétée par Andréanne A. Malette et éditée par Productions Nia inc. et David Murphy et cie.
  • « Gallaway Road » — écrite et interprétée par Maude Audet et éditée par Éditions Dare to Care.
  • « Au-delà des mots » — écrite par Amélie Beyries et Maxime Côté, interprétée par Beyries et éditée par Beyries Mu Inc. et White Turtle Pubg (David Murphy et cie).
  • « Primitif » — écrite par Émerik St-Cyr Labbé, arrangements par Étienne Dupré, Eliott Bundock Durocher, David Marchand et Mandela Dalgeish Coupal, interprétée par Mon Doux Saigneur et éditée par Éditions Dare to Care.
  • « Petite valise » — écrite et interprétée par Émile Proulx-Cloutier et éditée par Éditions de La Tribu.
  • « Tout ce vacarme » — écrite par Simon BeaudoinChristian DavidAntoine Dumoulin DroletJean-Sébastien HouleDavid Lagacé et Christian Renaud, interprétée par La Famille Ouellette et éditée par 9338-4642 Québec inc. (Disques St-Laurent).
  • « Je cours » — écrite par Félix Dyotte, interprétée par Félix Dyotte et Évelyne Brochu, et éditée par Coyote Records.

Les gagnants du SOCAN Songwriting Prize sont Partner pour leur chanson « Play The Field ».

Les gagnants des précédentes éditions du volet francophone du Prix de la chanson SOCAN : Klô Pelgag et Karl Gagnon — « Les ferrofluides-fleurs » (2017), Laurence Nerbonne — « Rêves d’été » (2016), Antoine Corriveau — « Le Nouveau vocabulaire » (2015), Patrice Michaud — « Mécaniques générales » (2014), Keith Kouna – « Batiscan » (2013), Koriass – « St-Eustache » (2012), Galaxie — « Piste 1 » (2011), Vulgaires Machines — « Parasites » (2010), Bernard Adamus – « La question à 100 piasses » (2009), Karkwa – « Oublie pas » (2008), Tricot Machine — « L’Ours » (2007), Ève Cournoyer — « Tout arrive » (2006).


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *