Chaque année, la SOCAN émet des feuillets d’impôt à ses membres, qu’il s’agisse du T5 (pour les résidents canadiens), du Relevé 3 (pour les résidents du Québec) ou du NR4 (pour les non-résidents du Canada). Les feuillets d’impôt pour 2021 seront émis aux membres, et remis aux autorités fiscales appropriées, d’ici le 28 février 2022.

Il est important que vous nous informiez de tout changement qui s’est produit au cours de l’année qui s’achève. Avez-vous changé de nom, créé une entreprise ou décidé de déménager? N’oubliez pas qu’il incombe au membre de s’assurer que ses renseignements fiscaux sont exacts et à jour dans la base de données de la SOCAN.

Si vous êtes membre de la SOCAN et que des changements dans votre vie ou dans votre entreprise ont une incidence sur votre statut fiscal, veuillez contacter le service aux membres pour vous assurer que ces changements sont bien pris en compte à l’avenir.

Si un paiement a été reçu par erreur, ces montants seront déclarés sur votre relevé d’impôt de 2021, à moins que les gains erronés ne soient retournés à la SOCAN avant le 1er décembre 2021. Dans ce cas, veuillez communiquer avec les Services aux membres, à l’adresse membres@socan.com, ou au 1-866-307-6226.

L’Agence du revenu du Canada (ARC) et Revenu Québec (RQ) maintiennent des règles strictes selon lesquelles les relevés d’impôt ne peuvent pas être réémis et, par conséquent, la SOCAN ne peut pas les réémettre. Tout changement qui aura une incidence sur votre relevé d’impôt doit être effectué avant le 1er décembre 2021 afin qu’il soit reflété avec exactitude dans vos relevés d’impôt SOCAN de 2021.

N’hésitez donc pas à nous faire savoir si les choses ont changé afin d’éviter toute erreur pendant la saison des impôts!

 



On savait Klô Pelgag en bonne position pour remporter des Félix hier soir lors du Premier Gala de l’ADISQ 2021 après les sept récoltés par elle et ses collaborateurs lors du Gala de l’industrie présenté en ligne lundi le 1er novembre. Elle a donc ajouté ceux de l’Album de l’année – alternatif et Album de l’année – choix de la critique pour Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, Vidéo de l’année pour l’extrait Mélamine et Collaboration internationale de l’année pour la chanson Sorcières, en duo avec Pomme. Et elle également en lice dans trois des douze dernières catégories du gala de dimanche soir, présenté par Radio-Canada.

De son côté, Charlotte Cardin a remporté ses trois premiers Félix en carrière dont celui de l’Artiste ayant le plus rayonné hors-Québec présenté par la SOCAN. Elle s’est aussi mérité celui de l’Album de l’année – anglophone, pour Phoenix, ainsi que le Félix du Spectacle en ligne de l’année – anglophone pour le magnifique « The Phoenix Experience ». Une autre femme s’est distinguée hier soir, Roxane Bruneau a reçu, grâce à son album Acrophobie, les Félix de l’Album de l’année – pop et Album de l’année – succès populaire, catégorie qui combine les ventes d’albums physiques et les diffusions sur les plateformes numériques.

Notons également le Félix de l’Album de l’année autres langues remis à Marie Davidson & L’Œil Nu pour Renegade Breakdown, celui de l’Album électronique à CRi pour Juvenile, musiques du monde à Ramon Chicharron pour Pescador De Sueños, folk à Vincent Vallières pour Toute beauté n’est pas perdue, jazz à Jordan Officer pour Jazz Vol. 1, traditionnel à la formation Bon Débarras pour Repères, et rock pour Les Cowboys Fringants pour Les nuits de Repentigny.

Enfin, une nouvelle catégorie a été inaugurée, celle de l’Artiste de l’année ayant le plus rayonné sur le web, et c’est sans surprise que le membre SOCAN Damien Robitaille a triomphé, lui qui a été omniprésent tout au long de la pandémie avec ses reprises de chansons quotidiennes qui lui ont apporté une renommée mondiale inattendue.

Une place de choix a également été faite à la relève tout au long de ce gala animé par Pierre Lapointe pour une troisième année. On a ainsi eu droit à des performances d’Antoine Corriveau, Ariane Roy, Comment Debord, Gab Bouchard, Laurence-Anne, Lumière, Ramon Chicharron, Robert Robert, Thierry Larose, ainsi que le collectif rap exclusivement féminin #Rapelles, avec le support moral et musical des vétérans Ariane Moffatt et Louis-Jean Cormier.

Pour la liste complète de tous les gagnants des Galas de l’ADISQ,  visitez le site web.



La SOCAN pleure la disparition de Ray Hutchinson, guitariste principal des Beau-Marks, l’un des premiers groupes de rock « n’ roll à succès du Canada, qui est décédé à l’âge de 81 ans des suites de complications dues à une maladie pulmonaire obstructive chronique, le 31 octobre 2021.

Les Beau-Marks sont connus comme étant le premier groupe canadien à entièrement écrire et enregistrer sa musique au Canada. Leur plus grand succès – le simple “Clap Your Hands », co-écrit par Hutchinson et lancé en 1960 – s’est vendu à plus de 500 000 exemplaires et a permis au groupe d’obtenir un contrat pour sortir son premier album. La chanson s’est inscrite sur le Top 20 des radios au Canada et a même été #1 en Australie. Aux États-Unis, il a grimpé dans le Top 50 du Hot 100 de Billboard et du palmarès Cashbox où il passera 14 semaines dans le Top 100. « Clap Your Hands » a été réédité en 1968 et s’est de nouveau inscrite dans les palmarès en atteignant le Top 10 des contenus canadiens de RPM.

En 2011, Hutchinson a reçu un Prix Classique de la SOCAN soulignant plus de 100 000 exécutions à la radio pour « Clap Your Hands » et la chanson a été intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. The Beau-Marks a également été intronisé au Panthéon du Rockabilly.

D’autres simples comme « Classmate », « The Tender Years » et « Dark Is the Night » ont donné la chance aux Beau-Marks de faire des apparitions à l’émission « American Bandstand » de Dick Clark diffusée à l’échelle nationale aux États-Unis en plus de donner des spectacles au Peppermint Lounge et au Carnegie Hall de New York, où ils ont notamment partagé l’affiche avec Sammy Davis Jr. Les Beau-Marks ont été l’un des premiers groupes canadiens invités à participer au Ed Sullivan Show, mais ils ont dû refuser, apparemment en raison d’un conflit d’horaire.

Le groupe fondé à Montréal en 1958 a d’abord été connu sous le nom The Del-Tones, mais d’autres groupes utilisaient déjà ce nom et il est ainsi devenu The Beau-Marks, un clin d’œil au missile Bomarc de Boeing dont le gouvernement canadien avait fait l’acquisition à la fin des années 50. Le groupe lancera son premier album en 1960 ainsi que deux autres avant de se séparer en 1963.

 

Hutchinson s’est installé à Peterborough et a profité d’une carrière solo de 25 ans en tant que chanteur « lounge » et il a également été membre de Dave Nicholls & The Coins qui tournait un peu partout en Ontario et au Québec. Sa carrière musicale a pris abruptement fin en 1988 lorsqu’il a été heurté par une voiture à Miami, ce qui l’a plongé dans un coma pendant plusieurs mois et qui lui a demandé des années de convalescence.

 

La SOCAN transmet ses plus sincères condoléances à la famille et aux amis de Hutchinson.