On a dit de lui qu’il était l’un des auteurs-compositeurs canadiens les plus culturellement conscients des années 70, mais ses sympathiques portraits en chansons de gens ordinaires font appel à notre conscience sociale depuis plus de cinq décennies. Alors, Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) a le plaisir d’annoncer l’intronisation de l’auteur-compositeur Murray McLauchlan, créateur de plus de 35 simples à succès, dont les Classiques de la SOCAN Farmer’s Song, Down by the Henry Moore et Try Walkin’ Away.

Pour sa première intronisation en personne depuis le début de la pandémie, le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens s’associe au Mariposa Folk Festival pour rendre hommage à McLauchlan le samedi 9 juillet sur la scène principale du festival. Depuis 2018, le PACC a commencé à s’associer à des événements musicaux et des festivals à travers le pays pour se connecter avec les fans et célébrer les chansons et les auteurs-compositeurs à leurs racines musicales.  McLauchlan sera officiellement intronisé par son ami de longue date et intronisé au PACC Gordon Lightfoot et sera honoré par une prestation hommage spéciale de Blackie and the Rodeo Kings.

« Je suis honoré de rejoindre mes respectés amis Gordon Lightfoot, Joni Mitchell et tant d’autres au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens », déclare McLauchlan.

Le Mariposa Folk Festival a lieu du 8 au 10 juillet 2022 au J.D. Tudhope Memorial Park, à Orillia, en Ontario. Les billets sont disponibles au mariposafolk.com.

Murray McLauchlan est né en Écosse en 1948 et a grandi à Toronto où il a étudié l’art et commencé à chanter dans les cafés à l’âge de 17 ans. Il fréquentait le Riverboat de Yorkville, une plaque tournante de la scène musicale folk rock dans les années 70, où se produisaient des auteurs-compositeurs-interprètes comme Joni Mitchell, Gordon Lightfoot et d’autres icônes canadiennes. C’était également une étape de tournée privilégiée pour les artistes américains, notamment Simon et Garfunkel et le chanteur folk Tom Rush. McLauchlan jouera ses compositions douces-amères Old Man’s Song et Child’s Song sur les marches du Riverboat pour Tom Rush, qui deviendra le premier artiste à enregistrer une des chansons de McLauchlan. Child’s Song a été enregistré par Tom Rush en 1970 et elle vaudra plus tard à McLauchlan trois prix JUNO : Meilleur simple folk, Meilleur simple country et Auteur-compositeur de l’année.

En 1971, McLauchlan signe avec True North Records et enregistre son premier album, « Song From the Street », qui atteint le Top 40 au Canada. Son premier simple à figurer dans le Top 10 est The Farmer’s Song qui attire l’attention sur les forces industrielles décimant les fermes familiales, tout en lui valant ses premiers prix JUNO, soit Auteur-compositeur de l’année, Meilleur simple folk et Meilleur simple country. Son album suivant, « Sweeping the Spotlight Away », lui a valu le JUNO du Meilleur chanteur country et son hommage à Toronto, Down by the Henry Moore, est devenu son premier succès numéro un à se retrouver à la fois dans les palmarès pop et country.

Le premier disque d’or de McLauchlan fut l’album « Boulevard », en 1976, qui comprend le « hit » On the Boulevard. Dans les années 1980, McLauchlan a connu un nouveau succès avec des simples comme Do You Dream of Being Somebody?, Somebody’s Long Lonely Night, Little Dreamer et Never Did Like That Train. Il a terminé la décennie avec l’hymne If the Wind Could Blow My Troubles Away, sa participation à Tears Are Not Enough, et son album « Swingin’ on a Star » finaliste aux JUNOs.

Ses projets les plus récents comprennent ses albums à succès de « Human Writes » et « Love Can’t Tell Time » (2012) tandis que Hourglass (2021) a figuré dans de nombreux Top 10 au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Il a remporté 11 prix JUNO tout au long de sa carrière estimée et figure parmi les 20 artistes les plus primés aux JUNOs de tous les temps.

L’écriture de McLauchlan, que ce soit dans son ancien style narratif ou dans son style impressionniste ultérieur, touche le peuple droit au cœur tandis que le sens visuel qu’il a acquis durant ses études en art inspire encore son écriture : « J’essaie toujours d’écrire de manière visuelle, de placer mes sujets dans leur contexte », explique-t-il.

Il a combiné son amour pour l’écriture et l’art visuel avec « A Thomson Day » (2021), un hommage à l’œuvre du peintre du Groupe des Sept, Tom Thomson, qui a donné lieu à une collaboration avec le Musée des beaux-arts de l’Ontario.

Récemment, Child’s Song a été en vedette dans l’émission télévisée à succès de NBC « This Is Us » ; et Widespread Panic a enregistré une reprise rock à succès de l’ode sombre de McLauchlan Honky Red. D’autres artistes ont interprété les œuvres de McLauchlan au fil des décennies, notamment Bonnie Dobson, John McDermott, Renée Claude, David Wiffen, George Hamilton IV, Waylon Jennings, Kathy Mattea, David Bromberg, The Ennis Sisters, Blackie and the Rodeo Kings, R. Harlan Smith, Walter Ostanek, Bob Neuwirth, 3’s a Crowd, Melanie Safka et Junkhouse.

 



La Fondation SOCAN est fière d’annoncer que Laura Niquay remporte cette année le Prix de l’auteur-compositeur autochtone TD. Cette artiste atikamekw bien connue de Trois-Rivières, Québec, est honorée pour ses chansons « Moteskano » et « Nikto Kicko », deux œuvres qui nous font découvrir son univers folk-grunge énergisant.

Créé en 2018, le Prix de l’auteur-compositeur autochtone TD de la Fondation SOCAN souligne le talent exceptionnel d’une ou un artiste d’origine autochtone, tous genres confondus. Niquay recevra un prix en argent de 10 000 $ ainsi que des opportunités de développement pour la suite de sa carrière. De plus, l’Association des auteurs-compositeurs canadiens (SAC) et la Société professionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec (SPACQ) offrent une adhésion gratuite d’un an à leur organisation à la gagnante du prix.

Des mentions honorables de 1 000 $ sont également remises à Anyma, LJ Tyson, Shane Ghostkeeper, Kristi Sinclair et Jayli Wolf, en reconnaissance de l’excellence de leurs œuvres.

« Le Prix de l’auteur-compositeur Autochtone reconnaît l’excellence artistique des œuvres d’une autrice-compositrice ou d’un auteur-compositeur Autochtone au Canada, et nous sommes fiers de nous joindre à TD pour célébrer Laura Niquay », a affirmé la directrice générale de la Fondation SOCAN Charlie Wall-Andrews. « Ce prix constitue une importante partie des efforts que la Fondation SOCAN et la TD déploient pour encourager, célébrer et promouvoir les créateurs de musique Autochtones. »

Des centaines de demandes de participation au concours ont été adressées à la Fondation SOCAN par des auteurs-compositeurs de tous genres confondus à travers le pays. Les lauréates et lauréats ont été sélectionnés par un jury composé d’artistes Autochtones bien connus et des leaders de l’industrie parmi lesquels siégeaient des représentants des Premières Nations, des Métis et des Inuits. La remise de ce prix spécial est rendue possible par la participation de TD Prêts à agir.

« Félicitations à Laura Niquay pour le Prix de l’auteur-compositeur TD. » dit Uma Venkataramaiah, Gestionnaire Sénior, Philantropie (Canada), Durabilité et responsabilité sociale des entreprises, Groupe Financier Banque TD. « Nous sommes très fiers de continuer notre collaboration avec la Fondation SOCAN et d’honorer la contribution musicale et culturelle des artistes issus des communautés Autochtones. Via La promesse TD Prêts à agir, nous cherchons à mettre en lumière le parcours professionnel des artistes émergents. »

Durant son enfance, Laura Niquay écoutait souvent les airs de guitare classique que jouaient les membres de sa famille dans la petite communauté de Wemotaci en Trois-Rivières (Qc) et elle s’est elle-même mise à gratter la guitare et à composer des chansons. Elle se distingue par des chansons écrites dans sa langue maternelle, l’atikamekw, qu’elle interprète d’une voix à nulle autre pareille.

Encensé par la critique, son dernier album a été peaufiné durant une période de plusieurs années en collaboration avec son complice Simon Walls et réalisé par l’équipe à Musique Nomade. Le résultat final est une œuvre aussi lumineuse que complexe. Grâce à la collaboration de Shauit, Anachnid (lauréat du Concours de l’auteur-compositeur autochtone TD 2019), RedTails Spirit Singers, Gotta Lago, Eadsé, Kanen, et Soleil Launière, la diversité des voix autochtone éblouit.

« Ma force provient de mes racines puis des enseignements de ma mère et des aîné-es. Avec ma musique, je veux encourager les Atikamekw et les membres des communautés autochtones à être fier-e-s de qui ils-elles sont et à suivre le chemin de leurs ancêtres. Pour moi, la transmission, par la musique, de notre langue aux jeunes générations est primordiale.» explique Laura Niquay. « Je suis honoré de recevoir ce prix, merci à la Fondation SOCAN et à la TD, et félicitations à tous-tes les artistes reconnus pour leur talent incroyable. »

À 18 h 00 (HE) aujourd’hui, la lauréate et les récipiendaires de mentions honorables du Concours de l’auteur-compositeur autochtone TD feront l’objet d’un hommage dans le cadre d’une édition spéciale de l’émission « The Kim Wheeler Show » sur la chaine The Indigiverse de SiriuXM, canal 165. Les auditeurs en apprendront davantage sur ces artistes ainsi que sur leur musique avec en prime la participation de quelques invités spéciaux. L’émission sera reprise le 8 juillet à 16 h 00 (HE), le 9 juillet à midi (HE), le 10 juillet à 19 h 00 (HE) et n’importe quand sur votre appli SiriusXM.

 

 



Du 29 juin au 2 juillet 2022 se tenait la cinquième édition du Festival La Noce à Chicoutimi, au Saguenay. La mission de La Noce est d’implanter et d’organiser des événements culturels différents et éclatés au Saguenay-Lac-Saint-Jean en présentant des projets musicaux et d’autres formes d’expression artistique, notamment par le biais d’un festival annuel d’arts et de musique. Depuis 2017, La Noce représente l’esprit de fête, de rassemblement, d’union entre les artistes et la scène.

L’édition de cette année (2022), La Noce de cire, était marquée par la diversité des genres. En ces quatre jours de fête, plus d’une cinquantaine d’artistes sont venus offrir leur musique aux oreilles des festivaliers venus des quatre coins du Québec.

La SOCAN a profité de cet événement pour présenter deux activités réservées aux membres et professionnels de l’industrie qui prenaient part aux festivités en compagnie de Sara Dendane, membre de l’équipe créative et responsable des partenariats pour le Québec à la SOCAN. Vendredi 1er juillet avait lieu une présentation SOCAN 101 à la scène Ubisoft de la Pulperie de Chicoutimi.  Cette présentation gratuite proposait un aperçu de ce que fait la SOCAN, la plus grande organisation de droits musicaux au Canada, et du rôle qu’elle joue dans l’industrie et l’écosystème de la musique. Finalement, le samedi 2 juillet a eu lieu la croisière SOCAN sur le Fjord du Saguenay. Plus d’une trentaine de professionnels de l’industrie ont pu profiter d’un moment de détente à bord du bateau, au menu, croissant, kombucha et réseautage.