Lorsqu’elle a signé une entente avec la Sacem en 2016, la SOCAN est devenue la première société nord-américaine à accorder à un collectif européen le mandat de représenter ses auteurs, compositeurs et éditeurs sur le marché européen. La Sacem a annoncé le renouvellement de son entente avec la SOCAN pour la gestion de ses droits sur les services internet en plus d’ajouter que l’entente était élargie pour inclure les droits de reproduction mécaniques de répertoire SOCAN en Europe.

La SOCAN et la Sacem ont expliqué que leur entente couvre la gestion du droit d’exécution des plus de 160 000 membres de la SOCAN en ce qui a trait aux services internet européens. Depuis le début de leur partenariat, la SOCAN a bénéficié de l’expertise de la Sacem dans le domaine de la gestion des droits en ligne en plus d’avoir accès à URights, une plateforme de gestion des droits d’auteur pour la musique en ligne que la Sacem a développée en partenariat avec IBM.

Sur la foi de leur première entente, la SOCAN a donc décidé de renouveler la confiance qu’elle accorde à la Sacem pour la gestion des droits d’exécution de ses membres. La nouvelle entente ajoute par ailleurs les droits de droit de reproduction mécaniques que la Sacem gérait depuis 2018 dans la foulée de l’acquisition par la SOCAN de la SODRAC, la Société du droit de reproduction des auteurs, compositeurs et éditeurs au Canada.

Les revenus provenant de la sphère numérique ont augmenté de manière significative pour la SOCAN depuis qu’elle a mandaté la Sacem de gérer les droits en ligne des œuvres de son répertoire. La crise qui secoue l’industrie de la musique est venue renforcer la croissance rapide de la consommation de musique en ligne en plus de confirmer qu’il s’agit, plus que jamais, d’une source de revenus cruciale et stratégique pour les créateurs et éditeurs de musique. La Sacem maintiendra ses efforts visant à optimiser la collecte des redevances pour les œuvres du répertoire canadien qu’elle représente et afin d’assurer, dans la plus grande transparence, des répartitions les plus précises possible.

Le chef de la direction de la Sacem, Jean-Noël Tronc a déclaré : « Le renouvellement de ce mandat de la SOCAN est une grande preuve de confiance qui confirme notre capacité à défendre les intérêts des créateurs et éditeurs de musique dans notre monde de plus en plus numérique. Nous sommes honorés de continuer ce partenariat et de mettre notre expertise et la puissance de nos outils au service des membres de la SOCAN. »

Jennifer Brown, chef de la direction par intérim de la SOCAN, a pour sa part déclaré : « Les créateurs et éditeurs de musique du Canada connaissent un immense succès sur la scène internationale et la Sacem est un lien vital pour eux, incluant nos membres francophones. Nous sommes ravis que cette relation mutuellement bénéfique se poursuive afin de défendre les droits et les redevances des plus de 160 000 membres de la SOCAN. »



Les amateurs de musique ont parlé ! « Maintenant ou jamais », écrite par Félix Dyotte, interprétée par Evelyne Brochu, a remporté la 15e édition du Prix de la chanson SOCAN, le prix le plus prestigieux pour la création musicale émergente dont le gagnant est choisi par un vote du public.

Les amateurs de musique francophone de partout au Canada ont voté du 16 au 30 juillet pour les 10 chansons finalistes, d’abord sélectionnées par un panel d’experts en musique.

En plus du prestige qui vient avec la victoire, Félix Dyotte recevra une bourse de 5000 $, un clavier Yamaha et une carte-cadeau d’une valeur de 500 $ de Long & McQuade.

De plus, pour la première fois dans l’histoire du Prix de la chanson SOCAN, les créateurs-trices de chacune des neuf autres chansons finalistes reçoivent une bourse de 500$.

Avec autant de chansons fantastiques, à un moment où les créateurs de musique ont été durement touchés par les effets de la COVID-19, la SOCAN a décidé de remettre des prix en argent à tous les créateurs des chansons finalistes, apportant un soulagement opportun à plusieurs des auteurs-compositeurs émergents francophones parmi les plus talentueux du Canada.

« Quel plaisir de recevoir cette reconnaissance en une période d’incertitude où les artistes ne communiquent pas autant avec leur public qu’ils le voudraient », a réagi Félix Dyotte. « La tournée prévue pour promouvoir cette chanson ayant été reportée, ça fait du bien de réaliser qu’elle voyage quand même et qu’elle touche les gens. Personne n’aurait mieux pu porter l’esprit de cette chanson qu’Evelyne, c’est donc également en son nom que je vous dis merci! »

« Maintenant ou jamais » est une chanson sublime et Félix Dyotte possède un incroyable talent d’écriture et de composition qui mérite d’être récompensé », a déclaré Jennifer Brown, chef de la direction par intérim de la SOCAN. « Le Prix de la chanson SOCAN vise à identifier et à célébrer les créateurs émergents de musique au Canada et les nommés pour l’édition 2020 en témoignent. Cette année, nous sommes ravis de pouvoir récompenser financièrement l’excellence des 10 chansons finalistes. »

Catherine Genest, journaliste culturelle indépendante est l’une des 15 panélistes qui avaient soumis la chanson de Félix Dyotte durant le processus de sélection. Pour elle, cette chanson avait tout ce qu’il fallait pour remporter la faveur populaire : « Avec Maintenant ou jamais, Félix Dyotte capture l’essence de la personnalité de l’interprète Evelyne Brochu. Des paroles d’une improbable douceur qui évoquent la fraîcheur de la menthe et l’ivresse d’un amour d’été prometteur. »

Le Prix de la chanson SOCAN est le seul prix majeur pour les auteurs-compositeurs émergents au Canada où ce sont les amateurs de musique qui choisissent le gagnant. Dix chansons exceptionnelles créées par des auteurs-compositeurs en émergence au cours de l’année précédente sont sélectionnées par un panel d’experts respectés de l’industrie. Le grand public est ensuite invité à voter quotidiennement pendant deux semaines afin de choisir le gagnant.

La SOCAN ne joue aucun rôle dans la sélection des finalistes et du gagnant, outre le fait de s’assurer que tous les finalistes sont membres de l’organisation. Un volet anglophone du concours, le SOCAN Songwriting Prize, a également lieu en parallèle.

La chanson gagnante du volet anglophone, le SOCAN Songwriting Prize, est « The Spark » écrite et interprétée par William Prince.

Les 9 autres finalistes de cette année pour le Prix de la chanson SOCAN étaient :

  • « Attends-moi pas » — écrite par Vincent Roberge et Félix Petit, interprétée par Les Louanges et éditée par Éditions Bonsound.
  • « Aujourd’hui » — écrite par Alexandre Beauregard, Daphné Brissette, Guillaume Chiasson, Mélissa Fortin et Étienne Côté, interprétée par Bon Enfant et éditée par Ambiances Ambigües et David Murphy et Cie.
  • « Cadran solaire » — écrite par Justin Boisclair, Thibault de Castelbajac, Benjamin Duplantie-Grenier, Thomas Thivierge-Gauthier, Maxime de Castelbajac, Clément Langlois-Légaré, interprétée par LaF et éditée par Disques 7ième Ciel.
  • « Chaleur 10 » — écrite et interprétée par Mat Vezio.
  • « Coton ouaté » — écrite par Christian-Adam Gilbert et Mathieu Lafontaine, interprétée par Bleu Jeans Bleu et éditée par Chalet Musique SENC.
  • « Instant Zéro » — écrite par Laurence-Anne C. Gagné, interprétée par Laurence-Anne et éditée par Ambiances Ambigües et David Murphy et Cie.
  • « La fin du monde à tous les jours » — écrite par Lou-Adriane Cassidy et Stéphanie Boulay, interprétée par Lou-Adriane Cassidy et éditée par Éditions Dare To Care.
  • « Topographe » — écrite par Julien Bakvis, Jonathan Robert, Julian Perreault et Dominic Berthiaume et interprétée par Corridor.
  • « Zay Zay » — écrite par Léo Fougères et Tom St-Laurent, interprétée par FouKi et éditée par Disques 7ième Ciel.

Le gagnant de l’édition 2019 du Prix de la chanson SOCAN était Tizzo pour sa pièce « On fouette » écrite par Teddy Laguerre, Shawn Volcy, Marc Casseus et Vladimi Methelus. Vous trouverez une liste des gagnants des éditions précédentes sur le site web du Prix de la chanson SOCAN.



La Canadian Country Music Association (CCMA) a dévoilé la liste complète des finalistes de l’édition 2020 des CCMA Awards et c’est Tenille Townes qui arrive en tête avec six nominations.

Elle est talonnée, avec cinq nominations chacun, par Dean Brody et Brett Kissel, tandis que Dallas Smith, The Reklaws et le James Barker Band en ont obtenu chacun quatre. Finalement, Jade Eagleson, Hunter Brothers, MacKenzie Porter et The Washboard Union sont tous nommés trois fois.

Les finalistes pour le prix de l’Auteur-compositeur de l’année sont :

  • Aaron Goodvin, Skip Black et Matt Nolen pour « Good Ol’ Bad Days » interprétée par Aaron Goodvin
  • Jenna Walker, Stuart Walker, Brad Rempel et Ben Stennis pour “I Do Too” interprétée par The Reklaws
  • Tim Hicks, Jeff Coplan et Bruce Wallace pour « No Truck Song » interprétée par Tim Hicks
  • Mackenzie Porter, Jordan Sapp et Parker Welling pour « These Days » interprétée par Mackenzie Porter
  • Tenille Townes, Tina Parol et Gordie Sampson pour « Jersey on the Wall (I’m Just Asking) » interprétée par Tenille Townes

Brett Kissel, The Reklaws, Dallas Smith, Tenille Townes et Dean Brody également sont tous dans la course pour le trophée de l’Artiste de l’année.

Les finalistes pour le Prix du public Apple Music sont Dean Brody, Jade Eagleson, Hunter Brothers, James Barker Band, Brett Kissel, MacKenzie Porter, The Reklaws, Dallas Smith, Tebey et Tenille Townes. Les amateurs de musique country canadienne peuvent voter en cliquant ici.

Le gala des CCMA Awards sera télédiffusé le dimanche 27 septembre 2020 sur les ondes de Global à compter de 21 h, HE. Pour plus de renseignements, cliquez ici.