La SOCAN a remis deux Prix No. 1 SOCAN au producteur et beatmaker Murda Beatz : le premier récompensait sa participation à la création de « Rapstar », interprétée par Polo G, qui a atteint le sommet du palmarès Hot 100 de Billboard le 24 avril 2021 ainsi que le palmarès R&B/Hip Hop Airplay le 1er avril 2021. L’autre Prix No. 1 SOCAN récompensait sa participation à la création de « Have Mercy », interprétée par Chloé, qui a atteint le sommet du palmarès R&B/Hip Hop Airplay le 18 décembre 2021.

Racquel Villagante, responsable des relations créatives à Los Angeles, et Houtan Houdania, responsable des relations créatives à Vancouver, ont remis les deux plaques à Murda Beatz et à son gérant – et coauteur, à l’occasion – Cory Litwin le 19 avril 2021, lors d’un déjeuner au restaurant Elephante Italian/Beach House à Santa Monica.

SOCAN félicite Murda Beatz ces nouvelles réussites!



Dans les capsules Top Secrets, les créateurs et créatrices ayant réussi l’exploit de voir une chanson atteindre les plus hauts sommets des palmarès BDS, Correspondants Francophone ou Anglophone de l’ADISQ et auxquels la SOCAN a remis des plaques No. 1 pour souligner cet accomplissement, nous racontent les dessous de la fabrication de ces succès. Le 2 avril 2022, le populaire rappeur FouKi offrait son ultime concert au MTELUS, à Montréal. La SOCAN, par le biais de sa responsable des relations créatives et des partenariats Sara Dendane, en a profité pour lui remettre une plaque, ainsi qu’à Jay Scøtt et toute l’équipe derrière la création de ce Prix No. 1 SOCAN pour la chanson Copilote, qui a été propulsée au sommet des palmarès BDS et Correspondants francophone de l’ADISQ pendant neuf et sept semaines respectivement. Ce ver d’oreille a été coécrit par Pier-Luc Papineau, Léo Fougères, Adel Kazi Aoual, Clément Langlois-Légaré, Tom St-Laurent et est édité par Disques 7ième Ciel. Dans cette capsule Top Secrets, FouKi et Jay Scøtt nous révèlent la genèse de cette collaboration fructueuse qui leur a mérité ce Prix No. 1 SOCAN.



Le 22 avril 2022, Lydia Képinski lance Depuis, quatre ans presque jour pour jour après son premier opus Premier juin qui l’avait propulsée de manière fracassante parmi les artistes émergents les plus en vue sur la scène musicale québécoise. Les onze titres forment la trame narrative de tout ce qui s’est passé depuis la parution de Premier juin. Toujours aussi riche sur le plan des textes, et habile dans sa manière bien à elle de sublimer ses expériences de vie en les transformant en poésie mythologique plus grande que nature, Lydia s’est également imprégnée des expériences électro qui ont suivi la parution de Premier juin, grâce au travail d’orfèvre de Blaise Borboën-Léonard, de retour à la réalisation. À quelques jours de la parution de Depuis, nous l’avons conviée à une rencontre virtuelle afin qu’elle nous en dise davantage sur le processus créatif derrière ce deuxième album qui fuit les étiquettes, mais qui saura certainement s’attirer les louanges.