AC VasquezOutre l’exploit de Laurent Duvernay-Tardif qui est devenu dimanche soir le premier Québécois à gagner le Super Bowl avec les Chiefs de Kansas City, il y avait une autre raison, musicale celle-là, de faire monter le niveau de fierté nationale. En effet, le récipiendaire du Prix International au Gala de la SOCAN 2018, Alex Castillo Vasquez, originaire du quartier St-Michel, à Montréal, s’est vu confier les rênes de la production musicale et des arrangements de la performance de Shakira qui partageait la scène aux côtés de Jennifer Lopez.

Une grosse commande pour le membre SOCAN qui, joint au lendemain de son expérience, n’en revenait toujours pas : « Ça fait 3 ans que je travaille avec Shakira sur de la musique. Pendant qu’on était à Barcelone, la nouvelle du Super Bowl est arrivée ! Et on a commencé à donner forme au show musicalement au cours des trois derniers mois. De très longues journées! Pour moi ç’a été une expérience vraiment incroyable! J’ai tellement appris en travaillant d’aussi près avec Shakira. Et d’être sur le gazon hier soir et pouvoir regarder le Super Bowl, ça n’a pas de prix! Et après j’ai amené ma mère et ma sœur à la fête surprise de Shakira, c’était once in a lifetime! »

L’exploit de AC Vasquez, né d’une mère Colombienne et d’un père d’origine dominicaine, n’est pas non plus passé inaperçu dans la presse latino puisque des articles sont parus dans les quotidiens El Día et Listin Diaro.

Celui qui a passé les trois derniers mois à travailler sur la production musicale du medley de Shakira pour le flamboyant spectacle de la mi-temps n’en était pas à ses premières armes aux côtés de la star. Il a déjà collaboré à la composition de 5 chansons pour elle dont son dernier single Me Gusta. Cette collaboration de Vasquez s’ajoute à des dizaines d’autres ayant gouté aux palmarès ces dernières années, dont Becky G, Ricky Martin, Britney Spears, Justin Bieber, Selena Gomez, Niki Minaj.

La SOCAN se réjouit des succès internationaux de AC Vasquez et lui souhaite d’autres accomplissements d’envergure pour le futur.



Dawn Tyler Watson a remporté le prix de l’auteure-compositrice de l’année présenté par la SOCAN, ainsi que celui de l’enregistrement/productrice de l’année pour Mad Love lors de la 23e édition des Maple Blues Awards présentés par la Toronto Blues Society le 3 février 2020 au Koerner Hall de Toronto.

Miss Emily

Miss Emily

Après avoir remercié ses musiciens pour leurs arrangements et leur jeu « qui ont emmené ces chansons à un niveau supérieur », la Montréalaise a ajouté « je crois vraiment en une force, un pouvoir… c’est le pouvoir de l’amour, le pouvoir de la musique, le pouvoir de la passion, et je suis bénie d’avoir reçu ce don… C’est la grâce qui m’a permis d’être ici aujourd’hui. »

Miss Emily, de Kingston, Ontario, a été la grande gagnante de la soirée avec trois trophées : chanteuse del’année, nouvelle artiste de l’année ainsi que la toute première édition du Sapphire Video Award pour « Hold Back the River ». Le Blues With A Feeling Award a été remis aux Montréalais Michael Jerome Brown pour l’ensemble de sa carrière qu’il a dédiée aux blues. Le Néo-Brunswickois Matt Andersen est quant à lui reparti avec les trophées du chanteur de l’année et de l’artiste acoustique de l’année.

La sixième édition du Cobalt Prize Contemporary Blues Composition Award, accompagné d’une bourse de 1000 $, a été remis à Rich Junco pour sa chanson « Cope ». Bad Luck Woman & Her Misfortunes a terminé en deuxième place et a reçu une bourse de 250 $ pour la chanson « Cruel Thing » tandis que Joe Nolan (« Paranoia Day 36 Blues ») et Loryn Taggart (« In My Company ») ont terminé ex aequo en troisième place.

Les Maple Blues Awards sont subventionnés en partie par la Fondation SOCAN.

Cliquez ici pour une liste des gagnants.