Le magazine Paroles & Musique est ravi de transposer sa série d’articles pratiques — « En résumé » — sous forme de courtes vidéos de style questions et réponses.

 Dans cet épisode, la représentante A&R de la SOCAN Racquel Villagante s’entretient de nouveau avec Mary Ancheta, une accompagnatrice, compositrice et interprète très demandée qui a réussi sa transition vers le domaine des synchros.

Notre question cette fois-ci est « Quelles organisations de l’écosystème musical canadien en mesure d’aider les compositeurs à l’image en devenir ? »

Parmi celles qui sont mentionnées, on retrouve :



Les membres SOCAN Tom Jackson et Alain Chartrand figurent parmi les 114 promotions et nouveaux membres de l’Ordre du Canada annoncé le 27 novembre 2020 par la gouverneure générale du Canada, Julie Payette.

Tom Jackson a été promu compagnon de l’Ordre du Canada pour sa prolifique carrière d’acteur et de chanteur ainsi que pour ses initiatives philanthropiques venant en aide aux défavorisés partout au Canada et à l’étranger.

Alain Chartrand a été reçu membre de l’Ordre du Canada pour son leadership d’une initiative musicale pancanadienne et son travail de promotion de la musique francophone au pays et à l’étranger.

Pour une liste complète des nommés, visitez le site web du Gouverneur général.



La Fondation SOCAN présentait du 22 septembre au 6 novembre la deuxième édition de son innovant programme de mentorat Équité X Production — entièrement en ligne, cette année, bien entendu — conçu pour donner un élan à la carrière des productrices s’identifiant en tant que femmes ou des producteurs issus de minorités de genre.

« La Fondation SOCAN a mis sur pied ce programme national dans la foulée de l’étude Annenberg Inclusion Initiative parue en 2019 », explique la directrice générale de la Fondation, Charlie Andrews. « Cette recherche très préoccupante démontre le manque de diversité dans la sphère de la production audionumérique. Nous avons amassé des fonds et mis sur pied un programme qui remet le statu quo en question en encourageant, grâce à de l’éducation, du réseautage et du soutien, les minorités sexuelles à se lancer dans la production musicale. »

Le programme a été rendu possible grâce au généreux soutien de la RBC, de Ableton, ainsi qu’avec le soutien du conseil d’administration de la Fondation SOCAN.

Cette deuxième édition, qui a accueilli 24 participantes, a reçu plus de 300 soumissions provenant des quatre coins du pays. Environ 70 % des participantes proviennent de l’extérieur de l’Ontario et toutes sont membres de la SOCAN. Les instructrices Heidi Chan et Laura Dickens ainsi que Aggrey Ellis de Ableton — également membres SOCAN — ont agit comme facilitatrices tandis que le groupe en apprenait plus au sujet des boucles MIDI, de la configuration de claviers, de la programmation des boîtes à rythmes et des échantillonneurs, de la méthodologie de travail, de la production pour des prestations en direct, et bien plus encore.

Voici la liste des participantes à cette deuxième édition (en ordre alphabétique par nom de famille) :

  • Anna Backus
  • Paula Burrows
  • Camille Brereton
  • Erin Costelo
  • Chloé Doyon
  • Brittany Fahel
  • Bridghid Fry
  • Terez Goulet
  • Gan
  • Athena Holmes
  • Alexandra Levy
  • Barbra Lica
  • Alexandria Maillot
  • Sarah Makonnen
  • Aiza Ntibarikure
  • Monica Paez
  • Natalie Ramsay
  • Natasha Roldan
  • Sarah Rossy
  • Anya Smith
  • Alanna Sterling
  • Justine Tyrell
  • Zaynab Wilson
  • Joanna Worthington

Les employés de la Fondation SOCAN qui supervisaient le programme sont Charlie Andrews, Meryl Gosch, coordonnatrice des programmes, Julien Boumard-Coallier, administrateur des programmes et Dixie Ola, assistante aux opérations.

« Ce cours m’a vraiment encouragée et inspirée à consacrer plus de temps à la production », confie la participante Paula Burrows. « Avant, je travaillais un peu sur un projet et je me décourageais ou je perdais mon intérêt, puis j’abandonnais. Cette formation m’a permis de ne plus voir Ableton Live (un logiciel de production musicale) non plus comme un obstacle, mais comme un nouveau passe-temps qui retient toute mon attention et chaque fois que j’avais l’impression d’être dans un cul-de-sac, quelqu’un était là pour m’aider à aller de l’avant. Chaque semaine, j’apprenais une nouvelle astuce ou une facette cachée du logiciel que je ne connaissais pas. Créer de la musique a recommencé à être amusant. »

« Le programme m’a inspirée à continuer d’apprendre Ableton Live et à chercher d’autres ressources d’apprentissage en plus de celles proposées par le programme », a pour sa part déclaré Athena Holmes. « Les autres participantes et les instructrices étaient vraiment pleines de ressources et prêtes à aider. Le fait de me concentrer sur le design sonore et les explorations sonores plus abstraites va m’aider dans la création de nouvelles chansons et de nouvelles sonorités… Ce qui est vraiment le plus utile, c’est de pouvoir passer du temps en tête à tête avec les instructrices et de pouvoir faire appel à un mentor à qui je peux poser toutes mes questions. Et que dire de pouvoir tisser des liens avec toutes ces personnes sur la même longueur d’onde que moi ; ça n’a pas de prix. Dans l’ensemble, le programme m’a donné de la confiance en moi et je me suis sentie vraiment bien d’avoir été sélectionnée pour développer une relation avec la Fondation SOCAN. »