La SOCAN vient de lancer sa nouvelle vidéo intitulée De record en record avec la SOCAN qui illustre comment nos membres créent leur musique afin de propulser leurs carrières et comment nous effectuons les collectes et répartitions de leurs redevances.

D’abord présenté lors du diner-gala des Prix JUNO en mars 2019, commandité par la SOCAN, ce court métrage de deux minutes est maintenant disponible au grand public.

De record en record avec la SOCAN suit plusieurs membres de la SOCAN tout au long du processus de création, d’enregistrement et de lancement de leur musique partout à travers le monde pendant que la SOCAN effectue le suivi, la collecte et la répartition de leurs redevances bien méritées.

La vidéo met en vedette nos membres Sydanie, Command Sisters, Thompson Egbo-Egbo, Dr. Draw et Steph Copeland créant et enregistrant leur musique avant de cliquer sur le bouton « Send » ou « Enter » afin de la publier ou de la téléverser et de suivre les nombreux chemins qu’emprunte ensuite cette musique ainsi que certaines statistiques sur la collecte des redevances musicales.

Nous espérons que vous aimerez notre nouvelle vidéo De record en record avec la SOCAN !



Le compositeur et membre de la SOCAN Derek Holman — également reconnu en tant qu’organiste, chef de chœur, professeur, ami des animaux et membre de l’Ordre du Canada — s’est éteint à Ottawa le 20 mai 2019 à l’âge de 88 ans.

Holman a été reçu membre de l’Ordre du Canada en 2002 pour ses services rendus au domaine de la musique et il a également reçu un doctorat honorifique en lettres saintes du Trinity College de l’Université de Toronto. Il a remporté deux Prix nationaux de chant choral de l’Association des chefs de chœurs canadiens pour Night Music(1988), écrit pour le Toronto Mendelssohn Youth Choir, et pour Sir Christëmas (1990), écrit pour le Canadian Children’s Opera Chorus.

On compte parmi ses compositions des commandes pour l’orchestre du Centre national des arts, l’Ontario Choral Federation, la Toronto Mendelssohn Choir, Canadian Brass, et la Canadian Children’s Opera Company (auparavant Chorus). Holman a collaboré avec l’auteur canadien Robertson Davies à la création de l’opéra pour enfants Doctor Canon’s Cure ainsi que l’oratorio Jezebel. Il était compositeur associé du Centre de musique canadienne (CMC) et membre de la Ligue canadienne des compositeurs (LCC).

Né à Cornwall, Angleterre, en 1931, Holman a reçu un doctorat en musique de l’Université de Londres et il était Fellow de la Royal Academy of Music, de la Royal School of Church Music et du Royal College of Organists. Il a occupé de nombreux postes dans plusieurs églises, incluant la Westminster Abbey Choir School et la Cathédrale St Paul’s.

Holman s’est établi au Canada en 1965 où il a d’abord été chef de chœur à la Bishop Strachan School et organiste et chef de chœur de la Grace Church-on-the-Hill de Toronto. Il a commencé à enseigner la musique à l’université de Toronto en 1966 et a servi à la faculté de musique pendant près de 30 années dans son département de la théorie et de la composition. Il a dirigé les Concord Singers de Toronto et le Canadian Children’s Opera Company (auparavant Chorus) et il a été organiste et chef de chœur pour la Church of St Simon the Apostle. Il a été un mentor inspirant pour d’innombrables jeunes qui ont chanté dans ses chorales, à l’université et dans le chœur de l’opéra des enfants.

Il laisse dans le deuil sa femme Margaret Holman, ses enfants Susan, Nicholas et Judith (et son conjoint Peter), ses petits enfants Derek, Michael et Riley, sa sœur Pearl (et son conjoint John) et sa famille élargie. La SOCAN offre ses plus sincères condoléances à sa famille et ses amis durant cette période difficile.

Un service commémoratif aura lieu cet automne afin de rendre hommage à l’héritage musical du Dr Holman. Nous vous invitons à faire un don à la Toronto Humane Society en son nom plutôt que d’offrir des fleurs.



La Colline Parlementaire d’Ottawa vibrait durant la soirée du 14 mai dernier tandis que le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, l’honorable  Pablo Rodriguez, ainsi que plus de 300 membres du parlement, sénateurs et employés de l’état participaient à la cinquième édition de la réception de la SOCAN.

L’événement se déroulait cette année à l’hôtel Château Laurier en raison des rénovations qui sont en cours à l’emplacement habituel de la réception, la cour de l’Édifice de l’Est du Sénat. L’événement dont la SOCAN est l’hôte est devenu l’un des plus populaires de l’année sur la Colline Parlementaire et c’est l’occasion pour les fonctionnaires fédéraux d’en apprendre plus sur la SOCAN tout en appréciant breuvages et hors-d’œuvre et en profitant des prestations en direct et la musique enregistrée de nos membres.

Cette année, c’est Brett Kissel qui était invité pour représenter notre communauté anglophone de créateurs musicaux tandis que Les sœurs Boulay représentaient notre communauté francophone. Il et elles ont interprété plusieurs chansons en plus d’expliquer aux participants la nécessité d’un droit d’auteur fort et l’importance cruciale de la SOCAN pour leur gagne-pain et celui de nos près de 160 000 membres.

Les représentants de la SOCAN présents à Ottawa — non seulement pour cette réception, mais dans le cadre de plusieurs autres rencontres et réunions — étaient Eric Baptiste, chef de la direction, Marc Ouellette, président du conseil, les membres de la direction de la SOCAN Andrew Berthoff, Jennifer Brown, Geneviève Côté, Gilles Daigle, Jeff King, Andrea Kokonis et Diane Petrucci, ainsi que les membres du conseil d’administration Vivian Barclay, Patrick Curley, Damhnait Doyle, Ed Henderson, le président sortant Stan Meissner, Jennifer Mitchell, Glenn Morley, l’ex-président Earl Rosen, Diane Tell et Denis Wolff.

Les dirigeants de plusieurs organisations de l’industrie de la musique et des droits musicaux étaient également sur place, notamment des représentants de la Guilde des compositeurs canadiens de musique à l’image, de RÉ:SONNE, de la Canadian Live Music Association et de la Société canadienne de perception de la copie privée.

L’événement mettait l’accent sur l’importance culturelle et économique des membres de la SOCAN sur le marché canadien en plus de représenter un forum crucial permettant à la SOCAN de souligner l’importance de ses auteurs, compositeurs, #CompositeursÀL’affiche et éditeurs de musique pour l’économie nationale autant que mondiale. La réception a de plus été l’occasion de faire valoir, dans un cadre décontracté, nos positions à un grand nombre de politiciens, de décideurs et leurs conseillers.

« Le monde de musique est en pleine transformation avec l’arrivée de nouvelles technologies », a déclaré le chef de la direction de la SOCAN, Eric Baptiste. « C’est pour cette raison que nous attendons impatiemment les rapports des Comités INDU et CHPC dans l’espoir qu’ils mettent de l’avant des solutions permettant au gouvernement d’améliorer le sort des créateurs. Nous suivons également de très près les travaux du panel d’examen de la législation en matière de radiodiffusion et de télécommunications… C’est vous, élus, équipes politiques et fonctionnaires, qui êtes en mesure de vous assurer que nous puissions continuer de fredonner de la musique créée chez nous. Nous comptons sur vous. »

Marc Ouellette, président du conseil d’administration de la SOCAN, a quant à lui déclaré : « la SOCAN est la plus importante organisation de droits musicaux au Canada avec son effectif direct de plus de 160 000 membres créateurs, compositeurs et éditeurs de musique et, désormais, d’artistes visuels… Notre équipe de direction est paritaire et notre conseil d’administration est très près de l’être également. Nous sommes fiers du fait que 60 % de notre effectif d’employés et une majorité de nos nouveaux membres sont des femmes. »

Pablo Rodriguez, Steven Blaney, porte-parole de l’opposition en matière du Patrimoine ; Pierre Nantel, critique du NPD en matière de Patrimoine, Andy Fillmore, secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, ainsi que le sénateur Terry Mercer ont tous prononcé des allocutions portant sur l’importance du travail accompli par la SOCAN.

Les efforts de la SOCAN pour communiquer avec notre gouvernement et les principaux partis politiques continuent donc de porter leurs fruits pour nos membres.