Pour une liste complète des ressources, cliquez sur l’image ci-dessous.



Malgré les actuelles mesures de distanciation sociale, la SOCAN continue de préparer des entrevues vidéo avec nos membres dans le cadre de notre série « À la maison en compagnie de… » , cette fois-ci en compagnie de Sara Quin de Tegan and Sara.

Parmi les nombreux bons succès musicaux de Tegan and Sara, on retrouve : mises sous contrat par Vapor Records, le label de Neil Young, à l’âge de 18 ans, prestation en direct aux Oscars, animation des JUNOs (en plus de remporter trois de ces trophées), finalistes aux Grammy, un Prix SOCAN, tournées avec Taylor Swift et Katy Perry et prestation à Coachella.

Leur plus récent projet était une biographie High School, qui a été publiée quelques jours avant un album contenant des enregistrements de vieilles chansons datant de l’époque où elles fréquentaient l’école secondaire. Au moment d’écrire ces lignes, certains rapportent que Tegan et Sara auraient conclu une entente avec la maison de production Plan B de Brad Pitt pour adapter High School en série télé.

Nous avons discuté avec Sara Quin au sujet de la dynamique d’écriture entre elle et sa sœur jumelle quand elles étaient jeunes et aujourd’hui ainsi que sur l’enregistrement de ces vieux démos.



La membre SOCAN Backxwash a remporté l’édition 2020 du Prix de musique Polaris et sa bourse de 50 000 $ pour le meilleur album canadien lors d’un événement en ligne tenu le 19 octobre depuis la scène du Carlu, au centre-ville de Toronto.

L’album gagnant de Backxwash, intitulé God Has Nothing To Do With This Leave Him Out Of It, combine des échantillonnages heavy metal, des « beats » hip-hop et des thèmes assez lourds afin d’exprimer une vision unique et très personnelle qui forme une œuvre fascinante qui a fait l’unanimité des 11 personnes sur le grand jury du Prix Polaris.

Backxwash a accepté, virtuellement, le prix que lui a remis la gagnante de l’an dernier, Haviah Mighty. Durant une brève conférence de presse après l’événement, l’artiste s’est dite surprise et ravie : « je n’arrive pas à y croire. C’est fou. C’est génial ! » Elle a qualifié cette victoire de « symbolique » parce que son album « est le reflet de qui je suis vraiment, je n’ai jamais été autant moi-même… J’ai tellement de problèmes d’estime de soi, j’ai de la difficulté à croire que les gens aiment mon album. » Elle a également déclaré que « le plus important, c’est de créer la musique qu’on a envie de créer. »

Quand on la questionne au sujet du contraste entre sa nature enjouée et sa musique très sombre, Backxwash répond : « il y a des textes [sur l’album] que je n’ai jamais prononcés [avant de les enregistrer]… mes textes proviennent d’un endroit très profondément enfoui en moi ». Quand on lui a demandé ce qu’elle comptait faire avec sa bourse, Backxwash a répondu qu’elle n’avait aucun plan précis pour l’instant, mais qu’elle l’investirait fort probablement dans la création de son prochain album qui devrait paraître au printemps ou à l’automne 2021 et qui devrait être une anthologie de chansons sur les gens dans sa vie.

En lieu et place du gala en direct habituel, cette 15e édition présentait 10 courts-métrages créés par un cinéaste différent en collaboration avec les 10 finalistes et chaque court était présenté par l’animatrice de la CBC Saroja Coelho.

Outre la bourse de 50 000 $ remise à Backxwash, les neuf autres finalistes ont également reçu une bourse de 3000 $ remise par Slaight Music. Les finalistes de la liste courte du Prix Polaris 2020 étaient :

  • Backxwash — God Has Nothing To Do With This Leave Him Out Of It
  • Caribou — Suddenly
  • Junia-T — Studio Monk
  • Kaytranada — Bubba
  • nêhiyawak — nipiy
  • Pantayo — Pantayo
  • Lido Pimienta — Miss Colombia
  • Jessie Reyez — BEFORE LOVE CAME TO KILL US
  • U.S. Girls — Heavy Light
  • Witch Prophet — DNA Activation

Pendant l’événement, la chef de la direction par intérim de la SOCAN Jennifer Brown a félicité les finalistes pour cette réussite remarquable en plus de réitérer le soutien de l’organisation pour leur travail.